Argent de poche, temps de travail et contrat au pair en Norvège

Qu'il s'agisse de l'argent de poche, du temps de travail ou des congés : en Norvège, de nombreux aspects du programme au pair sont réglementés. Découvrez les plus importantes sur cette page.

Junge Frau mit Geldbörse
  • Contrat au pair

    La famille d'accueil et le jeune au pair doivent signer ensemble le contrat au pair standard. Si l'au pair vient d'un pays n'appartenant ni à l'UE ni à l'EEE, il a besoin du contrat pour pouvoir faire la demande de permis de séjour et de travail. S'il est citoyen d'un pays de l'UE, il en a besoin pour son enregistrement auprès de la police locale en Norvège.

    Résiliation du contrat
    Le préavis minimum du contrat au pair est d'un mois. Il s'applique au jeune au pair comme à la famille et commence à partir du moment où l'autre partie a connaissance de la décision de rupture du contrat. La résiliation du contrat au pair doit être écrite. La famille d'accueil ne peut pas rompre le contrat sans raison sérieuse. Si l'au pair le demande, la famille doit lui soumettre les raisons par écrit. À contrario, le jeune au pair peut démissionner sans mentionner de motif. Dans le cas d'une grave entorse au contrat au pair, celui-ci peut être résilié immédiatement par le jeune au pair ou la famille d'accueil.

    Avant que le permis de séjour du jeune au pair n'expire, la rupture du contrat au pair doit être signalée auprès des autorités de l'immigration norvégiennes UDI ou après du bureau de police le plus proche. La résiliation du contrat au pair n'implique pas obligatoirement que le jeune au pair doive aussitôt quitter la Norvège.

  • Tâches au pair

    Le jeune au pair s'occupe en premier lieu des  enfants et apporte un soutien dans les tâches ménagères du quotidien. Il peut également aider la famille à s'occuper des animaux domestiques des enfants, dans la mesure du raisonnable. Selon notre philosophie du séjour au pair, un jeune au pair n'est ni une nounou ni un gardien d'animaux.

    Tout accord pris concernant les tâches doit être précisé dans le contrat, ainsi que les attentes mutuelles.

  • Argent de poche

    Le jeune au pair a droit à un montant brut de minimum de 5 400 couronnes norvégiennes (NOK) par mois à titre d'argent de poche. Ce montant est revu à la hausse chaque année. Il peut être consulté sur le site du service à l'immigration norvégien (UDI). Ceci s'applique à tous les au pairs dont le contrat stipule au point 8 : « Au pairen skal minimum få utbetalt den til enhver tid gjeldende minimumssatsen ». Le jeune au pair a aussi droit à son argent de poche pendant les vacances ou en cas de maladie. 

  • Impôts

    En Norvège, les jeunes au pair doivent payer des impôts. Le montant des cotisations se calcule sur la base de l'argent de poche reçu et des avantages en nature. Ces derniers se composent des frais d'hébergement et d'alimentation que la famille a à charge. Vous obtiendrez plus d'informations sur le montant des cotisations auprès de l'administration fiscale norvégienne. Le jeune au pair doit d'ailleurs s'y inscrire à son arrivée.

  • Repas et hébergement

    En plus de l'argent de poche, le jeune au pair est nourri et logé chez la famille gratuitement. Cela est également valable en cas de maladie du jeune au pair.

  • Temps de travail

    Selon le programme au pair officiel norvégien, les jeunes au pair travaillent maximum 30 heures par semaine, sans dépasser 5 heures par jour. Cette limite ne peut être excédée, même en proposant une augmentation d'argent de poche.

  • Temps libre et congés

    En Norvège, les jeunes au pair ont au moins un jour de libre par semaine. Au moins une fois par mois, il doit s'agir d'un dimanche. De plus, il a droit à au moins un après-midi de libre par semaine. Il doit également disposer d'assez de temps pour participer à un cours de langue et à des activités de loisirs. 

    Selon la loi norvégienne « ferienloven », le jeune au pair a droit à 25 jours de congés par année civile. Ceux-ci sont également dûs si il ne reste pas toute une année chez la famille. Toutefois, il doit avoir commencé son séjour au pair avant le 30 septembre.

    Si son séjour au pair débute après le 1er octobre, il dispose de seulement 6 jours de congés pour l'année civile en question. Ceci s'applique aussi si le jeune au pair change de famille d'accueil. L'au pair devra alors prouver qu'il n'a pas encore pris ces jours de congés au sein de sa famille précédente.

    Le versement de son argent de poche n'est pas interrompu pendant ses congés. 

    Il n’existe pas de régulation officielle en Norvège pour les jours fériés pour les jeunes au pair. Nous recommandons aux jeunes au pair de ne pas travailler les jours fériés, sauf dans des cas exceptionnels. Il est ainsi conseillé que la famille d'accueil et le jeune au pair arrivent à un accord ensemble à l'avance.

    Plus d'infos:

  • Cours de langue

    La famille d'accueil doit permettre au jeune au pair de participer à un cours de langue. Elle est tenue par la loi de prendre en charge les coûts du cours, y compris le matériel nécessaire ainsi que les frais de transport pour aller au cours, pour un montant d'au moins 8 100 NOK au total.

  • Assurance

    La famille d'accueil doit souscrire à une souscrire à une assurance au pair. Elle doit être valable pour toute la durée de son séjour et couvrir notamment les frais de rapatriement si le jeune au pair devait tomber malade. La famille d'accueil prend en charge l'ensemble de ces frais.

    L'assurance est souscrite au nom du jeune au pair et continue d'être valable même si le jeune au pair décide de changer de famille pendant son séjour. Dans ce cas, la famille précédente continue à supporter les frais de l'assurance. Selon la loi, elle ne peut non plus exiger du jeune au pair qu'il participe à ces frais. Cela est également le cas si l'au pair quitte sa famille pour d'autres raisons ou s'il n'obtient pas de permis de séjour en Norvège.

    Si la famille n'assure pas le jeune au pair, ceci est considéré comme une violation de contrat. Elle doit dans ce cas payer le retour du jeune au pair.

  • Frais de voyage

    Le jeune au pair doit payer lui-même son voyage. En général, la famille d'accueil se charge cependant des frais de son retour. Ceci n'est pas valable si l'au pair reste en Norvège avec un autre titre de séjour ou s'il part dans un autre pays que son pays d'origine.

  • Conduite et permis de conduire

    Si la famille attend de son jeune au pair qu'il utilise sa voiture, il est fortement conseillé de lui demander non seulement s'il a le permis de conduire mais aussi s'il a assez d'expérience de la route. En fin de compte, il devra transporter les enfants en toute sécurité.

    Il est important de clarifier si le jeune au pair est assuré et qui paye en cas de dommages.

    En Norvège, l'au pair peut conduire avec son permis de conduire jusqu'à 3 mois. Après 3 mois, il devra vérifier si son permis de condiure est encore valide ou si il faut demander un permis de conduire auprès du service norvégien des douanes (Norwegian Customs and Excise). Vous trouverez également plus d'informations à ce sujet auprès des autorités locales norvégiennes chargées du trafic routier.

L'équipe d'AuPairWorld fait tout son possible pour mettre à votre disposition des informations actuelles sur les différents pays d'accueil. Nous ne pouvons néanmoins garantir que tous les contenus soient exhaustifs et corrects. Si vous constatez des lacunes ou des inexactitudes, nous serions heureux de recevoir vos commentaires.
×

Accédez à votre profil sur AuPairWorld

Vous n'avez pas encore de profil ?
L'enregistrement est rapide et gratuit.

Créer un profil au pair
Créer un profil famille
Vous avez déjà un profil ?
Cliquez ici pour vous connecter