Argent de poche, temps de travail, contrat au pair en Suisse

Qu'il s'agisse de l'argent de poche, des jours de congés ou du contrat au pair : Nous avons recueilli les informations les plus importantes concernant le séjour au pair en Suisse.

jeune fille au pair avec un porte-monnaie
  • Contrat au pair

    Avant son départ, le jeune au pair devrait signer le contrat au pair avec la famille d'accueil. Le contrat contient ses droits et ses devoirs et ceux de la famille d'accueil ainsi que toutes les conditions du séjour, telles que sa durée, les heures de travail, les jours de congés, les conditions de logement, le cours de langue, l'argent de poche, etc.
    Les conditions d'emploi doivent respecter le contrat-type de travail cantonal pour les travailleurs de l'économie doméstique (CTT économie doméstique) qui définit des dispositions précises en matière d'heures de travail et de temps libre.

    Le contrat doit être rédigé et signé en trois exemplaires : un pour la famille d'accueil, un pour le jeune au pair et le troisième doit être présenté à l'autorité cantonale du marché du travail.

    Résiliation du contrat au pair

    Le contrat au pair est valide pendant toute la durée du séjour. Cependant, il est possible de résilier le contrat, par exemple si le jeune au pair et sa famille ne s'entendent pas. Selon la réglementation suisse, le contrat prévoit généralement un temps d'essai correspondant à un mois. Pendant cette période, le contrat peut être résilié avec un préavis de 7 jours. À la fin du temps d'essai, le contrat peut être résilié uniquement par écrit avec un préavis d'un mois à compter de la fin du mois.
    Face à des circonstances graves, la rupture du contrat peut être effectuée avec effet immédiat, c'est-à-dire sans préavis. Dans ce cas, la résiliation doit être effectuée par écrit avec indication des motifs. Dans le cas où la famille d'accueil résilie le contrat sans justes motifs et sans préavis, le jeune au pair a droit à recevoir son salaire en espèces et en nature pendant toute la durée du contrat ou jusqu'à l'expiration du délai de résiliation. Le cas échéant, les jeunes au pair ont également droit à l'indemnisation de tout préjudice résultant de la résiliation injustifiée du contrat.

  • Durée du séjour

    Généralement, la durée d'un séjour au pair en Suisse n'excède pas un an. Dans des cas justifiés, les jeunes au pair ressortissants d'un pays membre de l'UE et de l'AELE peuvent prolonger leur séjour jusqu'à un maximum de 24 mois. Par contre, les jeunes au pair ressortissants d'un pays hors UE n'ont pas la possibilité de prolonger leur séjour.

  • Tâches

    Le jeune au pair s'occupe des enfants de la famille d'accueil et il participe aux tâches ménagères du quotidien. En échange, il reçoit de la famille gîte et couvert gratuits. Notre conseil est de discuter au préalable avec la famille d'accueil quelles seront les tâches du jeune au pair. Ces dernières doivent être indiquées de façon détaillée dans le contrat au pair. Pendant au moins la moitié de son temps de travail, l'au pair est suivi par l'un des parents d'accueil. Les activités du jeune sont limitées uniquement à des tâches ménagères simples et à la garde d'enfants. Toute activité complexe, notamment l'éducation des enfants, l'enseignement de langues étrangères ou l'appui scolaire donné aux enfants ne sont pas autorisées.

  • Argent de poche

    Selon la réglementation suisse, le jeune au pair reçoit de la famille d'accueil un salaire composé d'argent de poche et de salaire en nature. Le salaire en nature est payé sous forme de gîte et couvert et correspond de manière forfaitaire à 990 francs suisses. Le montant de l'argent de poche varie par contre selon le canton et en raison de l'âge de l'au pair. Il est soumis aux directives cantonales et à celles établies par les associations responsables. De façon générale, il correspond à une somme variant entre 500 et 750 francs suisses nets par mois.
    L'au pair a droit au paiement de son salaire aussi en cas de maladie, pendant les vacances et dans les jours fériés. En plus, la famille d'accueil est tenue à déduire l'impôt à la source du montant total de son argent de poche. Pour effectuer le paiement, la famille d'accueil doit présenter le formulaire de décompte correspondant auprès de l'office cantonal des impôts.

  • Gîte et couvert

    En échange de son aide dans la garde des enfants et dans le ménage, le jeune au pair reçoit gîte et couvert gratuits. En outre, il est logé dans une chambre individuelle, comme un membre de la famille.

  • Temps de travail

    Chaque jour, le jeune au pair n'est employé qu'à mi-temps et son temps de travail ne peut en tout cas pas excéder les 30 heures par semaine. Généralement, il travaille du lundi au samedi. Pendant au moins la moitié de son temps de travail, il est suivi par l'un des parents d'accueil. Les horaires de travail de l'au pair doivent être aménagés de façon à lui permettre de suivre un cours de langue.

  • Temps libre et congés

    Le jeune au pair a droit à au moins un jour complet de repos par semaine. Selon le canton de résidence de la famille, il est possible que des règlementations supplémentaires s'appliquent.

    Le nombre des jours de congés varie en fonction de l'âge du jeune au pair. Les jeunes jusqu'à l'âge de 20 ans profitent de 5 semaines de congés payés par an. Les jeunes au pairs de plus de 20 ans ont droit à 4 semaines de congés par an. Il est possible que des dispositions supplémentaires s'appliquent en fonction du canton.

    Il n’existe pas de régulation officielle en Suisse pour les jours fériés pour les jeunes au pair. Nous recommandons aux jeunes au pair de ne pas travailler les jours fériés, sauf dans des cas exceptionnels. Il est ainsi conseillé que la famille d'accueil et le jeune au pair arrivent à un accord ensemble à l'avance.

  • Cours de langue

    Pendant leur séjour en Suisse, les jeunes au pair doivent obligatoirement fréquenter un cours de la langue parlée dans la région. Pour savoir qui doit payer les frais du cours, nous conseillons aux jeunes au pair de s'adresser directement à l'autorité cantonale du marché du travail.  Pour un séjour de 12 mois, le cours de langue a une durée minimale de 120 heures (environ entre 2 et 3 heures par semaine). Des cours de langue dispensés par des particuliers ne sont admis qu'en circonstances exceptionnelles.

  • Assurance au pair

    En Suisse, les jeunes au pair sont soumis aux mêmes obligations sociales que toute autre catégorie d'employés. Ainsi, leur salaire est soumis aux cotisations de la Sécurité sociale. Les frais de cotisation sont généralement partagés à moitié entre jeune au pair et famille d'accueil. Pour le calcul des cotisations, la famille d'accueil doit demander un certificat d'assurance auprès de l'Établissement cantonal des assurances sociales (ECAS). Les cotisations doivent être versées pour le salaire en espèces et pour le salaire en nature. Indépendamment du montant de l'argent de poche, elles s'élèvent à 12,5 pour cent et se composent de l'assurance vieillesse et survivants (AVS), de l'assurance invalidité (AI), des allocations pour perte de gain (APG) et de l'assurance chômage (AC). 

    En outre, pendant son séjour en Suisse, le jeune au pair profite de l'assurance maladie, de l'assurance accidents (LAA) et de l'assurance pension (LPP). Dans ce cas, le montant des cotisations varie d'une caisse maladie à l'autre et en fonction du type de couverture. Il reste qu'au moins la moitié des cotisations est obligatoirement à la charge de la famille d'accueil, exception faite pour l'assurance accidents et maladies professionnels (AAP) dont les cotisations sont entièrement à la charge de la famille d'accueil.

  • Frais de voyage

    Dans certains cantons, les familles d'accueil sont obligées à prendre en charge les frais de voyage des jeunes au pair. Pour plus d'informations, il est nécessaire de se renseigner auprès de l'autorité cantonale du marché du travail.

  • Permis de conduire

    Avant son départ, l'au pair doit parler avec sa famille d'accueil pour savoir s'il va conduire leur voiture. Le cas échéant, le jeune doit vérifier que son permis de conduire est valable en Suisse. Il convient également de discuter au préalable des thèmes suivants : qui est responsable en cas d'accident ? Qui paie pour des dégâts matériels éventuels et jusqu'à quel montant maximal ? Il est souvent possible d'étendre l'assurance auto de la famille au jeune au pair.

Liens utiles :

L'équipe d'AuPairWorld fait tout son possible pour mettre à votre disposition des informations actuelles sur les différents pays d'accueil. Nous ne pouvons néanmoins garantir que tous les contenus soient exhaustifs et corrects. Si vous constatez des lacunes ou des inexactitudes, nous serions heureux de recevoir vos commentaires.
×

Accédez à votre profil sur AuPairWorld

Vous n'avez pas encore de profil ?
L'enregistrement est rapide et gratuit.

Créer un profil au pair
Créer un profil famille
Vous avez déjà un profil ?
Cliquez ici pour vous connecter