Argent de poche, temps de travail, contrat au pair en Espagne

De l'argent de poche aux horaires de travail en passant par les congés d'un jeune au pair et les assurances, toutes les infos pour les familles d'accueil et les jeunes au pair en Espagne.

jeune fille au pair avec un porte-monnaie

En Espagne, il n'y a pas de programme au pair officiel. Les citoyens de presque tous les pays peuvent toutefois devenir au pair grâce à l'accord européen sur le placement au pair actuellement en vigueur en Espagne. Pour ce faire, il faut accomplir quelques formalités d'entrée en Espagne.

Attention : Les ressortissants des pays dont la langue maternelle est l'espagnol ne peuvent pas devenir au pair en Espagne.

  • Contrat au pair

    Il n'y a pas de contrat au pair officiel pour l'Espagne. Par contre, nous vous conseillons d'utiliser le modèle officiel européen et de le modifier en fonction de vos besoins.

    Les au pairs et les familles devraient clarifier à l'avance ce qu'ils attendent l'un de l'autre et signer un contrat au pair dans lequel ces points (heures de travail, argent de poche, vacances, etc.) sont clairement définis. C'est la meilleure façon d'éviter d'éventuelles déceptions et désaccords.

    Téléchargements

    Pour les au pairs ayant besoin d'un visa, nous conseillons d'utiliser le contrat européen au pair en espagnol pour éviter les problèmes à l'ambassade :

    Lettre d'invitation

    En plus du contrat, les au pairs provenant de l'extérieur de l'UE ont besoin d'une lettre d'invitation de leur famille d'accueil. En Espagne, la Direction Générale de la Police délivre la lettre d'invitation. Dès réception, la lettre doit être envoyée avec le contrat à leurs futurs au pairs afin qu'ils puissent commencer la demande de visa à l'ambassade d'Espagne.

    Résiliation

    Le contrat au pair peut être résilié avec un délai de résiliation de deux semaines. Cela donne à l'au pair et à la famille d'accueil le temps nécessaire pour trouver un remplaçant ou pour réserver un voyage de retour.

  • Tâches

    Le jeune au pair a pour tâche principale de s'occuper des enfants. Il lui incombe en outre d'assumer quelques tâches ménagères légères.

    Il est important de convenir au préalable des tâches précises que le jeune au pair aura à assumer. N'hésitez pas à mettre ces accords par écrit dans un contrat au pair.

    Plus d'infos sur les tâches ménagères :

  • Argent de poche

    En Espagne, les jeunes au pair touchent habituellement un minimum de 70 euros par semaine.

  • Gîte et couvert

    La famille doit offrir le gîte et le couvert à son jeune au pair pendant toute la durée de son séjour. Ceci lui est dû également en cas de maladie et pendant ses jours de congés. Le jeune au pair perçoit en outre de l'argent de poche.

  • Temps de travail

    En Espagne, il n'y a pas de disposition particulière concernant le temps de travail des jeunes au pair. Cependant, du fait de notre expérience, nous conseillons de ne pas dépasser le maximum des 30 heures par semaine, babysitting inclus.

  • Temps libre et congés

    En Espagne, les jeunes au pair ont droit à une journée de repos par semaine, dont au moins un dimanche par mois.

    Il n'existe aucune réglementation unique en matière de congés alloués aux jeunes au pair en Espagne. La famille et le jeune au pair doivent convenir sur le nombre de jours de congés au préalable. Notre suggestion : pour un séjour de 12 mois, accordez au jeune au pair quatre semaines de congés. Appliquez cet exemple à votre cas particulier si le séjour est d'une durée différente.

    Il n’existe pas de régulation officielle en Espagne pour les jours fériés pour les jeunes au pair. Nous recommandons aux jeunes au pair de ne pas travailler les jours fériés, sauf dans des cas exceptionnels. Il est ainsi conseillé que la famille d'accueil et le jeune au pair arrivent à un accord ensemble à l'avance.

    Plus d'infos à ce sujet:

  • Cours de langue

    Le jeune au pair doit avoir la possibilité de suivre un cours d'espagnol afin d'améliorer ses connaissances de la langue. Le jeune au pair en assume habituellement les frais. La famille d'accueil peut l'aider à trouver un cours adapté. Les jeunes au pair demandant un visa étudiant ou un visa au pair doivent obligatoirement s'inscrire à un cours d'espagnol dans une école de langues accréditée par l'Instituto Cervantes pendant 20 heures minimum par semaine pour la durée du séjour. Cependant, nous vous conseillons de vous renseigner auprès de l'Ambassade ou du Consulat d'Espagne à ce propos.

    Votre famille d'accueil, quelle langue parle-t-elle au quotidien ?

    Outre que l'espagnol, il existe d'autres langues co-officielles (basque, catalan et galicien) dans quelques régions en Espagne. Certaines familles parlent à la maison et avec leurs proches la langue de leur communauté autonome. Le jeune au pair devrait demander à sa famille d'accueil au préalable quelle langue ils utilisent au quotidien.

  • Assurances

    Assurance maladie

    En Espagne, les jeunes au pair ne peuvent pas être affiliés à la Sécurité sociale.

    Avant de prendre la route pour l'Espagne, le jeune au pair doit se renseigner auprès de sa caisse d'assurance maladie dans son pays d'origine pour savoir si il bénéficies d'une couverture complète pendant son séjour en Espagne. Il doit se renseigner sur l'étendue et la durée de cette couverture et sur les formalités à accomplir.

    Il existe des possibilités différentes en fonction du pays d'origine du jeune au pair.

    Ressortissants des pays UE

    Si le séjour en Espagne dure moins de trois mois, le jeune au pair est assuré(e) par sa carte européenne d'assurance maladie. Si il ne l'a pas encore, il doit en faire demande auprès de sa caisse d'assurance maladie avant son départ. Si le jeune au pair n'a pas pu obtenir la CEAM auprès de sa caisse d'assurance maladie, il doit conclure une assurance privée en Espagne pour pouvoir bénéficier des soins primaires. Il existe plusieurs assureurs privés en Espagne. La famille d'accueil peut aider son jeune au pair à en choisir un.*

    Ressortissants des pays hors UE

    Le jeune au pair doit demander à sa caisse d'assurance maladie si il serait assuré(e) pendant son séjour au pair en Espagne. Le cas écheant, il doit conclure une assurance maladie privée. Il existe différents assureurs en Espagne auprès desquels il peut conclure une assurance maladie. La famille d'accueil peut aider son jeune au pair à en choisir une.*

    *Remarque : L'Espagne a ratifié l'accord européen sur le placement au pair sous réserve que les frais pour l'assurance maladie privée du jeune au pair soient pris en charge à parts égales par le jeune au pair et par la famille d'accueil.

  • Permis de conduire

    La plupart des familles d'accueil préfèrent un jeune au pair qui dispose d'un permis de conduire. Il doit également avoir une expérience au volant suffisante.

    Le jeune au pair utilise sans doute la voiture de sa famille d'accueil. Il est donc nécessaire de clarifier au préalable les questions de responsabilité et d'assurance. Si le jeune au pair a un accident qui entraîne des dommages, il vous faut savoir qui devra en assumer les conséquences.

    N'oubliez pas de vérifier également si le permis de conduire du jeune au pair est valide en Espagne, et ce, avant son arrivée. Si cela n'est pas le cas, le jeune doit demander un permis de conduire international dans son propre pays.

L'équipe d'AuPairWorld fait tout son possible pour mettre à votre disposition des informations actuelles sur les différents pays d'accueil. Nous ne pouvons néanmoins garantir que tous les contenus soient exhaustifs et corrects. Si vous constatez des lacunes ou des inexactitudes, nous serions heureux de recevoir vos commentaires.