Argent de poche, temps de travail, contrat au pair au Canada

De l'argent de poche aux horaires de travail en passant par les congés d'un jeune au pair et les assurances, toutes les infos pour les familles d'accueil et les jeunes au pair au Canada.

une jeune au pair avec un porte-monnaie
  • Contrat au pair

    Nous conseillons aux jeunes au pair et aux familles d'accueil de signer un contrat au pair. Le contrat au pair est, en effet, le garant d'un accord équitable pour tous. Il est primordial d'y mentionner en détail:

    • les tâches du jeune au pair
    • les horaires de travail 
    • les congés
    • le nombre des heures de travail
    • le montant de l'argent de poche

    Étant donné qu'il n'existe pas de contrat au pair officiel pour le Canada, les jeunes au pair et les familles d'accueil utilisent habituellement le contrat au pair britannique.

    Résiliation de contrat

    Il n'y a pas de préavis légal au Canada. Nous vous conseillons donc de respecter un préavis de deux semaines. Ceci laissera à la famille le temps de trouver un nouvel au pair et d'aider le jeune au pair à organiser son retour.

  • Tâches

    La tâche principale du jeune au pair consiste à s'occuper des enfants de la famille d'accueil. D'autre part, la famille peut demander au jeune au pair de l'aider dans les tâches domestiques du quotidien. Il est nécessaire d'en discuter avant le début du séjour puis de coucher votre accord par écrit dans un contrat. N'oubliez pas de préciser les obligations mais aussi les droits du jeune au pair et de la famille.

    Plus d'infos :

  • Argent de poche

    Au Canada, les jeunes au pair sont payés au moins au salaire minimum, déduit du gîte et du couvert. Le montant du salaire minimum peut varier sensiblement d'une province ou territoire à l'autre. Veuillez donc vérifier les dispositions appliquées au salaire minimum dans votre lieu de résidence.

    La détraction du gîte et du couvert est calculée comme suit. En Ontario, par exemple, gîte et couvert sont fixés à 85,25 $ par semaine et le salaire minimum horaire correspond actuellement à 14 $. Or, si votre jeune au pair travaille 30 heures par semaine, vous devrez lui verser 334,75 $ par semaine, qui correspondent à l'argent de poche (30 x 14 = 420 $) déduit de gîte et couvert (420 $ - 85,25 $).

    De ce chiffre, il faut déduire encore l'assurance-emploi, les cotisations au régime de pensions et l'impôt sur le revenu. 

  • Impôts sur le revenu

    Indemnisation des accidents du travail

    La famille est tenue d'enregistrer son jeune au pair à la commission des accidents du travail (CAT) de votre province pour qu'il bénéficie d'une couverture d'assurance. Les primes varient en fonction de la province, mais ne devraient pas dépasser 15 $ par mois.

    Enregistrement à l'Agence du revenu

    La famille d'accueil devient particulier employeur et doit présenter une demande d'enregistrement à l'Agence du revenu du Canada (ARC). L'enregistrement est nécessaire pour bénéficier des déductions de l'assurance-emploi, des cotisations au régime de pensions et de l'impôt sur le revenu.

    Déduction pour frais de garde d'enfants

    Dans sa déclaration de revenus la famille peut faire la demande de la déduction des frais liés au jeune au pair. Elle peut obtenir une déduction pour l'argent de poche, l'assurance-emploi, les cotisations au régime de pensions et les primes versées à la commission des accidents du travail. L'Inscription Premium sur AuPairWorld peut également faire l'objet d'une déduction fiscale.

  • Gîte et couvert

    Les jeunes au pair ont droit au gîte et au couvert pendant toute la durée de leur séjour. Il va de soi que ceci demeure valable en cas de maladie ou pendant les congés du jeune au pair. En outre, la famille doit pouvoir mettre une chambre à disposition de son au pair. Au Canada, les jeunes au pair sont payés au moins au salaire minimum. De leur argent de poche il faut déduire le gîte et le couvert.

  • Temps de travail

    Au Canada, aucune loi ne prévoit le temps de travail du jeune au pair. Selon notre expérience, nous recommandons cependant de 25 à 30 heures de travail par semaine.

    Il est possible que la famille d'accueil demande au jeune au pair de garder les enfants jusqu'à 3 soirs par semaine. Ces heures de babysitting doivent cependant être comprises dans son temps de travail hebdomadaire.

  • Congés et temps libre

    Il faut discuter à propos des jours de repos et plages de temps libre du jeune au pair avant le début du séjour. Il doit en tout cas avoir un jour de congé par semaine, dont un dimanche par mois.

    Le programme Working Holiday Maker ne précise pas le nombre de jours de congés auquel le jeune au pair a droit. Nous conseillons à la famille d'accueil de lui accorder deux semaines de vacances pour un séjour de six mois. Vous pouvez, bien entendu, vous servir de cette valeur indicative afin de calculer le nombre de jours de congés en fonction de la durée du séjour. 

    Il n’existe pas de régulation officielle au Canada pour les jours fériés pour les jeunes au pair. Nous recommandons aux jeunes au pair de ne pas travailler les jours fériés, sauf dans des cas exceptionnels. Il est ainsi conseillé que la famille d'accueil et le jeune au pair arrivent à un accord ensemble à l'avance.

    Plus d'infos:

  • Cours de langue

    Lors de son séjour au Canada, le jeune au pair doit avoir la possibilité de participer à un cours d'anglais ou de français. Il lui faut donc suffisamment de temps pour ce faire. La famille d'accueil peut l'aider à trouver un cours adapté. Généralement, ce sont les jeunes au pair qui assument les frais de leur cours de langue. 

  • Assurance

    Lors de sa demande de visa, le jeune au pair devra également souscrire à une assurance maladie (qui couvre les soins de santé, les frais d'hospitalisation et le rapatriement) valable pendant toute la durée de son séjour au Canada. Le jeune au pair est tenu d'assumer les frais de son assurance. La famille peut néanmoins participer aux frais si elle le souhaite.

  • Frais de voyage

    Normalement, les jeunes au pair paient eux-mêmes leurs voyages aller et retour pour le Canada. Toutefois, si la famille d'accueil est satisfaite de son jeune au pair, il est possible qu'elle participe aux frais de son retour. Ceci n'est cependant que notre recommandation, la famille n'y est pas tenue.

  • Permis de conduire

    Les jeunes au pairs sont autorisés à conduire au Canada avec leur propre permis de conduire pendant quelques mois. Ensuite, ils leur faudra vraisemblablement repasser un examen de conduite afin de pouvoir continuer à prendre le volant dans le pays d'accueil. Il sera nécessaire de contacter l'organisme responsable de l'émission des permis de conduite dans votre province pour plus d'informations.

    N'oubliez pas de clarifier ensemble la question de l'assurance avant le début du séjour. Qui sera tenu d'assumer les frais de réparation en cas de dommages ? 

L'équipe d'AuPairWorld fait tout son possible pour mettre à votre disposition des informations actuelles sur les différents pays d'accueil. Nous ne pouvons néanmoins garantir que tous les contenus soient exhaustifs et corrects. Si vous constatez des lacunes ou des inexactitudes, nous serions heureux de recevoir vos commentaires.
×

Accédez à votre profil sur AuPairWorld

Vous n'avez pas encore de profil ?
L'enregistrement est rapide et gratuit.

Créer un profil au pair
Créer un profil famille
Vous avez déjà un profil ?
Cliquez ici pour vous connecter