Formalités d'entrée et visa pour les au pairs au Canada

De quel visa le jeune au pair a-t-il besoin ? Quelles sont les conditions d'entrée ? Peut-on demander un visa Vacances-Travail ? Ici nous avons résumé toutes les informations importants sur quoi il faut faire attention avant le depart pour le Canada et après qu'on y est arrivé.

Jeune fille au pair à l'aéroport

Il n'existe pas de visa au pair pour le Canada. Néanmoins, les jeunes des pays suivants peuvent demander un visa Vacances-Travail pour être au pair au Canada :

Allemagne, Andorre, Australie, Autriche, Belgique, Chili, Corée du Sud, Costa Rica, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, France, Grande-Bretagne, Grèce, Hong Kong, Irlande, Islande, Italie, Japon, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Mexique**, Norvège, Nouvelle-Zélande, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République Tchèque, San Marino, Slovaquie, Slovénie, Suède, Taïwan, Ukraine** et Royaume-Uni.

**Les jeunes au pair de Mexique et Ukraine devront choisir un autre pays d'accueil. Le Canada n'acceptera plus les demandes de ces deux pays pendant quelques années. 

Comment demander son visa Vacances-Travail en tant que jeune au pair

Étape 1 : vérifier la validité de son passeport

Afin d'obtenir un visa Vacances-Travail, le jeune au pair a besoin d'un passeport valide. La période de validité doit, en outre, couvrir toute la durée de son séjour au pair au Canada. 

Étape 2 : demander un visa Vacances-Travail

Les jeunes au pair sont tenus de créer un profil dans le site International Experience Canada pour entamer la procédure. Ensuite, ils seront placés dans un bassin de candidats demandant un visa Vacances-Travail.   Cependant, les demandeurs doivent être conscients du fait que créer un profil EIC et être placé dans le bassin de candidats ne leur garantit pas l'obtention d'un visa.

Pendant un an, des candidats sont sélectionnez jusqu'à ce que le nombre maximum des visas Vacances-Travail soit atteint. Il est donc recommandé de demander son visa le plus tôt possible. Il est possible de vérifier le nombre de visas disponibles pour chaque pays. Le Centre d'Immigration et de Citoyenneté canadien (CIC) sélectionne régulièrement des candidats et leur envoie une lettre d'invitation officielle afin qu'ils puissent continuer leur demande de visa. 

Nouvelles conditions requises pour voyager au Canada

Seuls les participants EIC disposant d'une lettre d'introduction au port d'entrée (port of entry letter) et d'une offre d'emploi valide sont autorisés à se rendre au Canada maintenant. Tu dois également être en mesure de commencer ton travail dès la fin de ta quarantaine. Vérifie la date d'entrée en fonction de ton offre d'emploi avant de voyager.

Étape 3 : accepter l'invitation et demander en ligne un permis de travail

Le jeune au pair recevra une notification dans son compte EIC.

Il aura 10 jours pour décider si accepter l’invitation. La date limite sera précisée dans l’invitation. Une fois invitation acceptée, il aura 20 jours pour présenter sa demande de permis de travail en ligne. Le jeune au pair devrait s'assurer d'avoir tous les documents nécessaires demandés par CIC.

Les frais s'élèvent à 150 $ CAD pour les candidatures CIC, en outre 100 $ CAD (dollar canadien) pour ceux qui demandent le visa Vacances-Travail.

Pour accepter l'invitation, il faut se rendre dans la partie « Application » de son compte EIC, cliquer sur « Work permit » et « Start application ». 

Étape 4 : attendre la lettre d’introduction (port of entry letter - PDE)

L’examen d’une demande de permis de travail nécessite jusqu’à huit (8) semaines. Si la demande est approuvée, le jeune au pair recevra une lettre d’introduction pour le point d’entrée (PDE) dans son compte. Il devra avoir cette lettre en main à son arrivée au Canada et la présenter à un agent des services frontaliers au point d’entrée. Après avoir soumis sa demande avec tous les documents pour son permis de travail, la demande sera traitée d'après le principe « premier arrivé, premier servi ».

Étape 5 : se soumttre à un examen médical

Les permis de travail pour au pairs (délivrés suite à l'acceptation de la demande) stipulent qu'il ne leur est pas permis de travailler dans les trois domaines suivants : 1) garde d'enfants, 2) enseignement en école primaire ou secondaire, 3) secteur de la santé. Les jeunes au pair doivent donc subir un examen médical afin d'obtenir une modification de leur permis de travail. Pour ce faire, le jeune au pair devra contacter le Centre d'Immigration et de Citoyenneté canadien (CIC) afin d'obtenir les formulaires de visite médicale et des renseignements supplémentaires. Après réception des résultats de l'examen médical, le CIC modifiera le permis de travail et lèvera les restrictions.

Étape 6 : demander son numéro d'assurance sociale

La famille d'accueil doit aider son jeune au pair à demander son numéro d'assurance sociale (NAS). Ceci est indispensable pour pouvoir travailler légalement au Canada. Un NAS valide est aussi nécessaire pour que la famille puisse demander les remboursements pour frais de garde d'enfants dans sa déclaration de revenus. Pour plus de renseignements, visitez le site du Gouvernement du Canada sur le NAS.

L'équipe d'AuPairWorld fait tout son possible pour mettre à votre disposition des informations actuelles sur les différents pays d'accueil. Nous ne pouvons néanmoins garantir que tous les contenus soient exhaustifs et corrects. Si vous constatez des lacunes ou des inexactitudes, nous serions heureux de recevoir vos commentaires.