Formalités d'entrée et visa en France

Quelles sont les conditions d'entrée pour les jeunes au pairs souhaitant partir en France ? As-tu besoin d'un visa ? Nous avons recueillis sur cette page les informations pour les citoyens des pays de l'UE et hors UE.

Jeune fille au pair à l'aéroport

Les conditions de voyages pour les citoyens de l'UE et ceux hors d'UE sont différentes.

UE: Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grande-Bretagne (Royaume-Uni), Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Roumanie, Suède, Slovaquie, Slovénie, République Tchèque

AELE : Islande, Liechtenstein, Norvège, Suisse

Hors UE:
Ressortissants de tous les autres pays

  • Informations pour les jeunes au pair de l'UE

    Étape 1 : Vérifier la validité du passeport du jeune au pair

    Le citoyens de l'UE n'ont besoin que d'un passeport ou d'une carte d'identité valide pour entrer en France. Bien sûr, ils doivent faire en sorte les documents soient valides avant le départ.

    Étape 2 : Signature du contrat au pair

    Convenez tout d'abord de tous les termes du contrat. Vous trouverez le contrat officiel sur notre page Contrats au pair et lettres d'invitation. La famille d'accueil et le jeune au pair devraient avoir tous les deux un exemplaire du contrat respectivement signé par les deux parties contractantes avant que le jeune au pair quitte son pays d'origine.

    Étape 3 : Déclaration de votre jeune au pair auprès de l'URSSAF

    Dans les 8 premiers jours suivant son arrivée, la famille doit enregistrer le jeune au pair auprès de l'URSSAF (Unions de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d'Allocations Familiales) du lieu de leur domicile en tant que « stagiaire aide familial étranger ». En outre, la famille doit enregistrer l'au pair auprès de la Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM). Le jeune au pair obtiendra ainsi son numéro d'affiliation à la Sécurité sociale, nécessaire pour pouvoir bénéficier des prestations sociales. La famille doit payer les cotisations de la Sécurité sociale pour le jeune au pair. 

  • Informations pour les jeunes au pairs hors UE

    Étape 1 : Vérifie la validité de ton passeport

    Si le jeune au pair n'a pas de passeport en cours de validité, il est recommandé d'en demander un dès que possible. Ton passeport doit être valable pendant la totalité de ton séjour en France.

    Étape 2 : Contrat au pair et demande de visa

    Pour pouvoir entrer en France, le jeune au pair aura besoin d'un « visa long séjour VLS-TS ». Seul ce visa lui permet d'entrer et de travailler en France en tant qu'au pair (pas de visa Vacances-Travail possible). Il doit contacter l'ambassade française de son pays d'origine afin d'en savoir plus à propos des documents nécessaires, tel que le contrat au pair (convention au pair) signé par les deux parties. Les jeunes au pairs qui ont besoin d'un visa pour entrer en France devront prouver qu'ils ont des connaissances de base de la langue française (A1/A2). Attention : la délivrance du visa peut prendre un certain temps.

    Étape 3 : Le jeune au pair doit valider son visa et s'enregistrer auprès de l'OFII (en ligne)

    Dans les 3 mois suivant son arrivée en France il doit IMPERATIVEMENT valider son VLS-TS et s'enregistrer auprès de l'OFII. Si il n'a pas effectué cette démarche dans le temps imparti, il ne sera plus en séjour régulier sur le territoire français et, en conséquence, il ne pourra pas franchir à nouveau la frontière de l’espace Schengen. La démarche de validation est à présent totalement dématérialisée. En tant que jeune au pair, il aura besoin :

    • Des informations figurant sur son visa ;
    • De communiquer sa date d’entrée en France ;
    • De son adresse de résidence en France ;
    • De sa carte de paiement pour payer en ligne la taxe de délivrance d’un titre de séjour ou d’un timbre électronique correspondant à sa situation, qu'il pourra se procurer dans un bureau de tabac.

    L'OFII (L’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration) se réserve la possibilité de convoquer le jeune au pair pour accomplir des formalités complémentaires, passer une visite médicale et / ou signer un contrat d’intégration républicaine.

    Nota Bene : à la fin de la validité de son VLS-TS et si le jeune au pair souhaite rester en France, il devra présenter une demande de carte de séjour auprès de la préfecture dans les 2 mois précédant l'expiration de son visa de long séjour. Il pourra se renseigner sur cette démarche en consultant le site internet de la préfecture dont il dépend ou contacter directement le Service Public Français.

    Étape 4 : Enregistrement auprès de l'URSSAF

    Dans les 8 jours suivant l'arrivée en France du jeune au pair, la famille d'accueil doit le déclarer auprès de l'URSSAF (Unions de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d'Allocations Familiales) dont elle dépend pour qu'il/elle puisse bénéficier de l'assurance maladie et maternité obligatoire. Les cotisations pour la Sécurité sociale sont à la charge de la famille d'accueil.

Liens utiles :

  • Service-Public.fr: tout ce qu'il faut savoir sur le statut de stagiaire aide familial étranger
  • URSSAF: déclaration et paiement des cotisations par la famille d'accueil
  • DIRECCTE: coordonnées des unités territoriales des DIRECCTE par région et département
  • petitestetes.com: des idées créatives pour jeunes au pair, parents et enfants
L'équipe d'AuPairWorld fait tout son possible pour mettre à votre disposition des informations actuelles sur les différents pays d'accueil. Nous ne pouvons néanmoins garantir que tous les contenus soient exhaustifs et corrects. Si vous constatez des lacunes ou des inexactitudes, nous serions heureux de recevoir vos commentaires.
×

Accédez à votre profil sur AuPairWorld

Vous n'avez pas encore de profil ?
L'enregistrement est rapide et gratuit.

Créer un profil au pair
Créer un profil famille
Vous avez déjà un profil ?
Cliquez ici pour vous connecter