Foire aux questions sur l'au pairing en France

L'équipe d'AuPairWorld répond souvent aux questions concernant le fonctionnement de l'au pairing en France.

test
  • Puis-je devenir au pair en France pendant un mois en été ?

    Non, si tu veux partir en France en tant que stagiaire aide familial étranger, tu dois respecter une période minimale de 3 mois, quelle que soit la période de l'année.

  • Que faire s'il n'existe pas de cours de français approprié à proximité de chez nous ?

    Avez-vous exploré toutes les possibilités de cours dans les environs ? En dehors des universités et établissements labellisés « FLE » ou des universités populaires, les cours de français au lycée peuvent également être adaptés. S'il n'y a vraiment pas de solution, expliquez votre situation à votre DIRECCTE. C'est elle qui décide au cas par cas de la validation de votre contrat au pair.

  • Je parle bien français ; les cours de français sont-ils obligatoire pour moi ?

    Oui, même pour toi. Les lois relatives au séjour au pair en France indiquent de façon claire que le but du séjour au pair pour les jeunes au pair en France doit être d'améliorer ses connaissances du français et de la culture française. Ceci rend la participation à un cours de français indispensable pour la validation de ton contrat au pair, même si tu parles déjà bien français. On ne s'arrête jamais d'apprendre, non ?

  • J'ai trouvé deux statuts différents : stagiaire aide familial étranger et employé/salarié au par. Lequel choisir pour mon jeune au pair ?

    Chez AuPairWorld, nous avons choisi de ne privilégier que le statut de stagiaire aide familial étranger car il correspond le mieux à notre philosophie du séjour au pair. Le stagiaire aide familial étranger est obligatoirement une personne étrangère, étudiante, de moins de 30 ans, et qui ne travaille pas plus de 30 heures par semaine. Ce statut a pour but de promouvoir l'échange interculturel. C'est pourquoi votre jeune au pair reçoit de l'argent de poche et non pas un salaire au moins égal au SMIC.

  • Mon mari et moi travaillons tous les deux. Pouvons-nous accueillir une fille au pair qui travaillerait 40 heures par semaines ?

    Non, pas dans le cadre du statut de stagiaire aide familial étranger. La loi française limite le temps de travail hebdomadaire des jeunes au pair à 30 heures par semaine, babysitting inclus. N'oubliez pas que votre fille au pair est à considérer comme votre grande fille : la laisseriez-vous travailler autant ? Soyez créatifs et envisagez des alternatives pour les heures restantes, comme embaucher votre jeune voisine grâce au chèque CESU ou laisser votre enfant à la garderie après l'école.

  • Nous devons inscrire notre au pair auprès de la Sécurité sociale française. Cela suffit-il ou nous faut-il d'autres assurances ?

    Vous avez raison, l'affiliation à l'assurance maladie française est obligatoire pour les jeunes au pair travaillant en France. Comme celle-ci ne couvre que la plupart des soins primaires, vous devrez couvrir en tant que famille d'accueil le reste des frais médicaux. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle santé si elle peut inclure votre au pair dans votre mutuelle. Sinon, il peut être judicieux de souscrire à une assurance privée.

  • Est-ce que l'au pair doit être enregistré auprès du système d'assurance maladie publique française ?

    Oui. Les familles d'accueil en France doivent inscrire leur au pairs à l'URSSAF et à la sécurite sociale. Souvent le numéro d'assurance social est reçu plus tard que prévu. Dans ce genre de situation et s'il n'existe pas d'autres assurance médicale pour l'au pair, la famille est responsable de toutes les dépenses médicales de l'au pair.

    L'assurance maladie publique francaise couvre seulement une partie des dépenses médicales. Les autres dépenses non couvertes seront à la charge de la famille d'accueil. C'est pourquoi il vaut mieux prendre une assurance privée supplémentaire pour s'assurer que tout les coûts soient pris en charge.

  • Qui doit payer l'assurance ?

    La famille d'accueil doit prendre en charge l'assurance sociale (sécurité sociale) et le coût de l'assurance privée pour l'au pair. Cependant, il est aussi possible que la famille et l'au pair s'arrangent pour partager ses coûts.

  • Est-ce que l'assurance maladie française est-elle suffisante pour couvrir les coûts en cas de maladie de l'au pair ?

    La sécurité sociale couvre près de 70% des dépenses médicales d'une visite chez le médecin. Pour les médicaments, cela varie en fonction du genre de médicament. Les au pairs doivent également choisir leur médecin généraliste référent et prendre directement contact avec lui, au cas où l'au pair tombe malade. Aussi non le remboursement sera plus bas.

    Les au pairs sous le régime de la sécurité sociale ne bénéficient pas d'un remboursement total des frais médicaux et les familles d'accueil sont responsable de ses coûts restant. En prenant une assurance privée supplémentaire, ils peuvent alors demander le remboursement des coûts restant et de plus, leurs au pairs ne sont pas tenus d'adhérer aux dispositions du système de santé français, en ce qui concerne le choix du médecin généraliste.

  • Quelles autres assurances devraient avoir l'au pair ?

    • Il est recommandé d'avoir une assurance responsabilité civile, en cas de dommage physique ou matériel, qui serait causé intentionnellement ou non. Les familles d'accueil peuvent étendre leur propre assurance responsabilité civile à leur au pairs ou alors prendre une assurance individuel pour eux.
    • Si l'au pair conduit la voiture familiale pendant son séjour, la famille d'accueil devrait alors demander à leur assureur s'ils peuvent inclure l'au pair dans leur contrat. De plus, la famille d'accueil devrait clarifier les choses en avance pour savoir qui supporterait les coûts en cas d'accident causé par l'au pair.
    • La plupart des assureurs privés couvrent les frais de rapatriement en cas de décès dans la famille de l'au pair. Ce qui permet à l'au pair d'assister aux funérailles et de reprendre son séjour avec la famille d'accueil.
    • Il peut également être utile pour l'au pair de couvrir ses effets personnels pour son voyage et pour son séjour. La famille d'accueil peut également voir pour étendre sa propre assurance habitation pour l'au pair ou prendre une assurance pour l'au pair.
    • Si l'au pair pratique des activités sportives risquées alors il est important de prendre une assurance correspondant à ce genre de risque médicaux.
  • Est-ce que l'au pair est assuré quand elle/il part en vacances avec la famille d'accueil ?

    Certaines familles d'accueil partent en vacances avec leur au pair. Dans ce cas, il est important de vérifier auprès des compagnies d'assurances privées si l'assurance fonctionne à l'étranger. Si les familles d'accueil n'ont pas souscrit à une assurance privée, il est alors important de prendre une assurance voyage pour les vacances.

  • Quelles sont les coûts d'une assurance pour les au pairs ?

    Les coûts d'assurance dépendent du pays d'origine de l'au pair et de la durée du séjour. En moyenne, les coûts s'élèvent à 25€ par mois pour les au pairs venant de l'UE et à 40€ par mois pour les au pairs venant des pays hors de l'UE.

L'équipe d'AuPairWorld fait tout son possible pour mettre à votre disposition des informations actuelles sur les différents pays d'accueil. Nous ne pouvons néanmoins garantir que tous les contenus soient exhaustifs et corrects. Si vous constatez des lacunes ou des inexactitudes, nous serions heureux de recevoir vos commentaires.
×

Accédez à votre profil sur AuPairWorld

Vous n'avez pas encore de profil ?
L'enregistrement est rapide et gratuit.

Créer un profil au pair
Créer un profil famille
Vous avez déjà un profil ?
Cliquez ici pour vous connecter