Conditions d'entrée et visa en Australie

De quel visa avez-vous besoin en Australie? Où le visa vacances-travail est-il demandé?Quel visa est le bon et comment il est demandé, nous répondons sur cette page.

jeune femme à l'aéroport

Visa Vacances Travail (Subclass 417)


Pour jeunes au pair des pays suivants : Allemagne, Belgique, Canada, Chypre, Corée du Sud, Danemark, Estonie, Finlande, France, Grande-Bretagne, Hong Kong, Irlande, Italie, Japon, Malte, Pays-Bas, Norvège, Suède et Taiwan

Visa Travail et Vacances (Subclass 462)


Pour jeunes au pair des pays suivants : Argentine, Autriche, Bangladesh, Chili, Chine, Hongrie, Espagne, États-Unis, Équateur, Grèce, Indonésie, Israel, Luxembourg, Pérou, Pologne, Portugal, République Tchèque, Malaisie, San Marino, Slovaquie, Slovénie, Suisse, Thailande, Turquie, Uruguay ou Vietnam

Les ressortissants de la Nouvelle-Zélande peuvent entrer en Australie sans visa. Ils reçoivent à leur arrivée un visa « Special Category » (SCV). Plus d'infos sur la page des questions fréquentes de l'ambassade australienne.


Comment faire une demande de visa pour l'australie:

En Australie, il existe trois visas possibles : le Visa Vacances Travail (Subclass 417), "Visa Vacances Travail (Subclass 462) et le Le visa étudiant : une alternative ?:


 

Visa Vacances Travail (subclass 417)

Étape 1 : Vérifie la validité de ton passeport

Pour pouvoir demander un visa Vacances Travail, l'au pair doit être en possession d'un passeport en cours de validité. Le Department of Immigration and Border Protection conseille une durée de validité d'au moins 6 mois à partir de la date de demande du visa.

Étape 2 : Faire la demande de visa

Le jeune au pair devra postuler pour son visa en ligne dans la page du Ministère de l'Immigration

Le jeune au pair devra créer un compte ImmiAccount et ajouter tous les documents nécessaires. Tous les documents devront être traduits en anglais. Parfois, il est nécessaire de faire aussi une visita medicale. Finalement, le jeune au pair devra payer son visa.

Une fois que le visa est validé, le jeune au pair reçoit une confirmation par courrier ou par e-mail. Nous conseillons de toujours avoir ce courrier sous le coude car il décrit les conditions du visa.

Ce visa est valable pendant 12 mois. Si le jeune au pair a fait sa demande en dehors de l'Australie, la date de début du visa correspond à la date de l'entrée sur le sol australien.

Le visa est électroniquement associé au numéro de passeport que l'au pair a indiqué lors de la demande de visa. Il/Elle peut à tout moment voir les conditions de son visa sur internet grâce au service gratuit VEVO.

L'au pair n'a pas besoin de vignette visa dans son passeport, sauf si le Department le demande explicitement dans leur message d'information. Dans ce cas, il/elle obtient la vignette auprès de chaque Departmental Office australien.

Après l'arrivée en Australie

Les jeunes au pair ont besoin d'un visa « Working with Children Check » ( extrait de casier judiciaire ), indépendamment du type de visa demandé pour entrer en Australie. La terminologie ainsi que les procédures peuvent varier selon la région : 

Dans la plupart des cas, les jeunes au pair peuvent travailler pendant le traitement de leur demande, sauf quelques exceptions. Pour plus d'infos à ce propos, veuillez donner un coup d'oeil aux sites internet susmentionnés.


 

Visa Vacances Travail (subclass 462)

Attention : pour les jeunes au pair de certains pays, le nombre de visas Vacances Travail est limité.

Étape 1 : Vérifie la validité du passeport

Pour pouvoir demander un visa Vacances Travail, l'au pair doit être en possession d'un passeport en cours de validité. Le Department of Immigration and Border Protection conseille une durée de validité d'au moins 6 mois à partir de la date de demande du visa.

Étape 2 : Demander le visa Vacances Travail

Le jeune au pair devra postuler pour son visa en ligne dans la page du Ministère de l'Immigration

Le jeune au pair devra créer un compte ImmiAccount et ajouter tous les documents nécessaires. Tous les documents devront être traduits en anglais. Parfois, il est nécessaire de faire aussi une visita medicale. Finalement, le jeune au pair devra payer son visa.

Les citoyens de la Chine devront postuler par écrit. Ils devront se rendre en personne chez l'Australian Visa Application Center. Tous les documents devront être traduits en anglais et assermentés.

Le visa est valable 12 mois. Si le jeune au pair fait la demande en dehors de l'Australie, la date de début est celle à laquelle il/elle est arrivé(e) sur le sol australien.

Quand le visa a été validé, l'au pair reçoit une confirmation par courrier ou par e-mail. Nous conseillons de toujours avoir ce document sous le coude car il décrit les conditions du visa. Le visa est électroniquement associé au numéro de passeport qu'il a indiqué dans sa demande de visa. Grâce au service gratuit VEVO, l'au pair peut à tout moment voir les conditions de son visa sur internet. Cependant une vignette visa n'est pas forcement nécessaire que si le Department le demande explicitement dans leur message d'information. Dans ce cas, la vignette sera disponible auprès d'un des Departmental Offices australiens.

Après l'arrivée en Australie

Les jeunes au pair ont besoin d'un « Working with Children Check » ( extrait de casier judiciaire ), indépendamment du type de visa demandé pour entrer en Australie. La terminologie ainsi que les procédures peuvent varier selon la région: 

Dans la plupart des cas, les jeunes au pair peuvent travailler pendant le traitement de leur demande, à quelques exceptions près. Pour plus d'infos à ce propos, veuillez donner un coup d'oeil aux sites internet susmentionnés.

 

Le visa étudiant : une alternative ?

L'au pair vient d'un autre pays ? Peut-être peut-il demander un visa étudiant pour pouvoir travailler en tant qu'au pair en Australie. Pour connaître les conditions à remplir, il y a des informations sur le site du Department of Immigration and Citizenship.

L'équipe d'AuPairWorld fait tout son possible pour mettre à votre disposition des informations actuelles sur les différents pays d'accueil. Nous ne pouvons néanmoins garantir que tous les contenus soient exhaustifs et corrects. Si vous constatez des lacunes ou des inexactitudes, nous serions heureux de recevoir vos commentaires.