Jeune au pair : est-il la solution parfaite pour votre famille ?

Jennifer Landis, mère et bloggeuse, partage son histoire : comment elle a décidé d'accueillir un jeune au pair et comment a été son expérience.

Un homme et un enfant se tiennent la main à la plage
, dans Familles d'accueil

Trouver la solution idéale pour la garde d'enfants n'est pas facile. Il y a plusieurs problèmes auxquels faire face : les horaires, la flexibilité dont on a besoin, les coûts et, bien sûr, la nécessité de trouver quelqu'un de fiable. Cela peut s'avérer particulièrement difficile pour les familles où les parents travaillent tous les deux.  

Il y a dès lors beaucoup de choix pour la garde d'enfants : comment savoir si accueillir un au pair est la solution idéale pour sa famille ? Je ne peux pas nier que j'étais tout d'abord sceptique de cette option, de chercher un jeune au pair pour nous aider avec les enfants. Et pourtant, cette expérience s'est avérée formidable et au même temps la solution parfaite pour notre routine quotidienne.

L'option « au pair »

Nous avons essayé avec les crèches, le baby-sitting, les nounous... puis un ami m'a conseillé de chercher un jeune au pair. Je n'avais pas connaissance de cette option, donc j'ai fait beaucoup de recherches sur Google afin de comprendre de quoi il s'agissait. L'idée de vivre une expérience d'échange culturel et linguistique et au même temps d'avoir un soutien avec nos enfants m'intéressait beaucoup. Je suis américaine et j'ai toujours rêvé de voyager et visiter l'Europe. Toutefois, ceci n'est pas facile avec deux enfants. J'étais donc ravie de découvrir une alternative telle que l'expérience au pair pour connaître la culture européenne : j'ai créé un profil immédiatement après. 

Notre fille au pair avait 22 ans et s'appelait Sofia. Elle venait d'Allemagne et s'est sentie chez soi très rapidement. Sofia parlait très bien anglais mais elle était toujours disponible pour parler allemand avec mes filles, surtout quand elle les emmenaient à l'école et les ramenaient à la maison. Le fait d'avoir son soutien pour la garde d'enfants a fait la différence dans notre routine quotidienne. Ma fille aînée suivait des cours de danse trois fois par semaine : avant de décider d'accueillir un jeune au pair, j'avais du mal à tout faire afin d'arriver à temps pour l'y emmener, ce qui n'était plus le cas avec le soutien de Sofia.

Sofia nous a donné un coup de main aussi pour ce qui concerne certaines tâches ménagères. Cependant, il faut se souvenir que les jeunes au pair ne sont pas des aides ménagères. Elle m'a aidé en faisant la lessive pour les vêtements des enfants ou en débarrassant la table après le dîner. Une fois par mois elle cuisinait même des plats typiques allemands. 

Mes filles étaient vraiment tristes quand leur « grande soeur » a dû rentrer en Allemagne à la fin de son année en tant que jeune au pair. Néanmoins, on est toujours en contact. En effet, elle va nous rendre visite l'année prochaine : non plus comme fille au pair mais comme membre de la famille à part entière, ce qui elle est devenue grâce à cette expérience inoubliable. 

Accueillir un jeune au pair aux États-Unis : les coûts

Avant d'accueillir un jeune au pair, j'avais besoin d'une crèche que je payais environ 700 dollars par semaine pour mes deux enfants. Cela signifiait payer 2 800 dollars par mois seulement pour être sûrs d'avoir quelqu'un qui les gardait alors que mon mari et moi travaillions. 

Les coûts à la charge de notre famille pour accueillir Sofia se sont élevés à environ 350 dollars par semaine. Ce montant comprenait bien entendu l'argent de poche, les frais liés à gîte et couvert de la jeune fille et d'autres liés dans une certaine mesure aux frais pour la mobilité (si Sofia devait accompagner les enfants à l'école ou à leurs activités, par exemple). Cela faisait la moitié de ce que nous payions pour la garde d'enfants traditionnelle. Et en tout cas, Sofia a été formidable avec mes filles : elle s'est avérée être le choix parfait pour notre famille. Accueillir un jeune au pair a été l'une des meilleures décisions jamais prises. Sans doute, nous allons continuer ce type d'expérience avec d'autres jeunes.

Trouver la solution idéale pour la garde d'enfants

Bien sûr, choisir la meilleure solution pour la garde d'enfants n'est pas facile. Les familles cherchent typiquement quelqu'un de fiable qui s'occupe des enfants et dont le coût ne soit pas excessif. Pour ce faire, il faut trouver le juste équilibre entre son budget familial et la flexibilité dont on a besoin pour la garde des enfants. 

  • Les nounous et les crèches ne sont pas une solution convenable pour nous car ils ne sont pas aussi flexibles que nous le souhatons : au niveau des horaires, par exemple. Cela signifierait trouver quelqu'un d'autre qui s'occupe de nos enfants dès que les premiers ne sont pas disponibles ou si nous avons une urgence au travail. 
  • Une bonne d'enfants peut également être une solution mais elle est sans doute la plus chère pour ce qui concerne la garde d'enfants.
  • Les jeunes au pair travaillent aussi pendant un nombre d'heures limité. Néanmoins, nous pouvons compter sur la flexibilité de ces heures. Bien entendu, on ne peut pas dépasser le nombre maximal d'heures autorisé : cependant, compte tenu de la flexibilité déjà mentionnée (et qui devrait arriver des deux côtés), on peut demander au jeune de travailler plus d'heures un jour en contrepartie de plus de temps libre un autre jour. 

Prenez votre temps pour choisir

Prenez votre temps pour choisir la solution la plus convenable pour votre famille, quoi qu'elle soit que vous choisissez pour la garde des enfants. Dans notre cas, cela nous a pris deux ans : finalement elle s'est averée être l'accueil d'une fille au pair. Faites beaucoup de recherches et renseignez-vous auprès des institutions locales pour en savoir plus à propos des options disponibles. En général, les jeunes au pair souhaitent rester dans le pays d'accueil pendant environ un an. En tout cas, s'il y a des conflits avec votre jeune au pair ou si vos personnalités sont vraiment incompatibles, vous pouvez bien sûr choisir de résilier le contrat au pair et (cela est spécifiquement valide pour les États-Unis) de contacter votre agence au pair de réfèrence afin de passer à un autre jeune. 

Et peu importe votre choix, il devrait être le meilleur pour vos enfants. Comme déjà mentionné, accueillir un jeune au pair offre une flexibilité qu'on n'aurait pas autrement, en donnant aux parties concernées la possibilité de se plonger dans une autre culture. Notre expérience avec Sofia a été tellement positive que maintenant nous conseillons à tous nos amis d'accueillir un jeune au pair !
 

Jennifer Landis, auteur de l'article
 

À propos de l'écrivain :
Jennifer Landis s'occupe du blog Mindfulness Mama. Jennifer est écrivain, bloggeuse et mère de deux filles. Elle vit en Pennsylvanie centrale, aux États-Unis. Dans son blog elle donne beaucoup de conseils sur « l'art d'être parents, comment gérer les finances de la famille, comment cuisiner de recettes faciles et gourmandes et tout le reste ».

 

×

Accédez à votre profil sur AuPairWorld

Vous n'avez pas encore de profil ?
L'enregistrement est rapide et gratuit.

Créer un profil au pair
Créer un profil famille
Vous avez déjà un profil ?
Cliquez ici pour vous connecter