C'est une expérience humaine des plus magnifique

Marine raconte sa deuxième expérience en tant qu'au pair. Elle est partie 1 an en Irlande et n'oublieras pas cette expérience, ni sa famille d'accueil qui est aujourd'hui comme une seconde famille pour elle.

Un phare à la côte irlandaise

Diat Duit!!! ("Bonjour" en Gaélique/Irlandais)

Je m'appelle Marine, j'a 27 ans et je viens de Bordeaux dans le sud-ouest de la France.
J'ai eu 2 expériences en tant qu’au pair depuis la fin de mes études. La première en 2012/2013 à Milton Keynes, à 30 minutes de Londres, en Angleterre et la seconde en 2017/2018 à Douglas, à 15 minutes de Cork, en Irlande. Et pour ces deux fois, je suis passée par Au Pair World.
Aujourd'hui, je vais vous parler de mon expérience en Irlande.

Pourquoi devenir au pair ?

Tout simplement parce que j'adore la langue anglaise et parce que j'avais envie de changer d'air et de découvrir ce pays digne d’un conte de fée. L'herbe verte, les Lépreuchauns, les paysages à vous couper le souffle, les gens, TOUS. Mon projet était également de m'y installer sur le long terme, et vous savez quoi? C'est un succès. Je vis aujourd'hui à Glanmire (à 10 minutes de Cork en voiture) avec mon petit ami qui est Irlandais.
J'ai donc décidé de commencer en devenant fille au pair, pour me faire une idée des choses ici.

Où, quand et qui :

Je suis partie en Irlande le 14 Février 2017, plus précisemment à Douglas, qui se trouve à 15 minutes du centre de Cork en bus. Mon année au pair s'est achevée le 16 Février.

Je vivais dans une famille assez jeune : A. la maman, D. le papa, H. la petite fille de 4 ans aujourd’hui et H. et C. les deux petits derniers, une fille et un garçon, qui ont maintenant 1 an. Pour être honnête, je n'aurai jamais pu tomber sur meilleure famille que celle-ci. Ils m'ont emmené partout avec eux, me laissaient une totale liberté, m'aidaient dans tout ce que j'entreprenais. Il n'y a pas un moment où je me suis senti délaissée ou malmenée.
Ils sont très rapidement devenus une seconde famille, avec qui j'ai pu partager des moments fabuleux. Aujourd'hui encore, je suis en contact avec eux et les vois très souvent.

Mes journées étaient généralement les mêmes. Je me levais 30 minutes avant que les parents ne partent au travail. Ensuite je nourrissais les jumeaux et prenais mon petit-déjeuner par la même occassion. On jouait, puis arrivait l'heure de la sieste pour les jumeaux de 10h à 12h. Pendant ce temps-là, je préparais leur repas du midi et faisais un peu de ménage (chose que la famille ne m'a jamais demandé de faire). Une fois le déjeuner passé, on allait à l’aire de jeu jusqu'à 15h30 qui était l’heure du biberon puis mes parents d'accueil rentraient et ma journée de travail était donc finie.

Les tâches principales :
    - faire manger les jumeaux matin et midi
    - les changer et les habiller
    - les amener au terrain de jeu
    - les occuper à la maison (salle de jeux)
    - faire du ménage (par moi-même) pour aider ma famille.

J’avais généralement les mercredis et vendredis de libre ainsi que mes weekends.

L'Irlande :

C'est l'un des plus beaux pays que j'ai jamais vu. Au départ j'ai beaucoup hésité avec Londres. Mais au final, je suis très loin de regretter mon choix, bien au contraire. J'y ai rencontré des gens, au pair ou non, qui sont à présent des amis/es très proches.
Quant au paysage.... Il y a un dicton qui dit : l'herbe est toujours plus verte ailleurs. Et bien, ici, il s'applique à la lettre. Les falaises sont à couper le souffle, en fait, malgré la grisaille qui est beaucoup plus dominante que dans mon sud-ouest français, tout est à couper le souffle ici. C'est revigorant. On en tombe très rapidement amoureux.

La suite ?

Peu de temps après mon arrivée à Cork, j'ai rencontré celui avec qui je partage ma vie aujourd'hui. Deux semaines avant la fin de mon expérience au pair, j'ai eu un entretien dans une compagnie hôtelière, Starwood Resort and Spa, c'est un centre d'appels où on effectue des réservations pour des chambres d'hôtel. Je travaille en français ainsi qu’en anglais. J'ai commencé ce travail 3 jours après avoir arrêté d'être au pair. Notre projet à présent est de partir au Canada d’ici avril 2019. On a d'ailleurs déjà pris contact avec une agence qui s'occupe des visas et des autres démarches. L'attente va être longue, mais l'excitation est déjà là.

Coup de pouce :

En tant qu'au pair, nous sommes accueillis dans une famille nourris/logés/blanchis. Vous vivez sous le même toit, montrez que vous prenez des initiatives et faites un peu de nettoyage pour aider. N'attendez pas que la famille vous le demande ou vous l'impose comme une tâche dans votre travail. Et ne restez pas enfermer dans votre chambre constamment. Oui, c'est dur de changer de pays et de se trouver sans sa famille, mais vous n'êtes pas seul(e)s donc rencontrez du monde. Vous verrez, tout ira bien, mais surtout très vite.

Mot de fin ?

Si tu veux être au pair, passe par AuPaiWorld et fonce. C'est une expérience humaine des plus magnifiques. Apprendre une langue, tout en découvrant les gens et les coutumes d'un pays est la plus enrichissante des expériences. Comme on dit : Le monde est un livre, et tu n'en connaitra la fin que lorsque tu découvriras ce monde. Mais surtout, ne mets jamais de côté le moment de skyper avec les familles d’accueil, afin de t'assurer que la famille que tu choisis est la bonne.

×

Accédez à votre profil sur AuPairWorld

Vous n'avez pas encore de profil ?
L'enregistrement est rapide et gratuit.

Créer un profil au pair
Créer un profil famille
Vous avez déjà un profil ?
Cliquez ici pour vous connecter