Ma fille au pair ne me comprend pas

Question de la semaine (8 août 2011). Arleen, mère d'accueil au Royaume-Uni, n'est pas satisfaite de sa fille au pair espagnole : Mercedes parle très peu l'anglais, et Arleen ne peut rien lui expliquer. Arleen a demandé à Mercedes de retourner en Espagne. Cependant, son vol n'est prévu que dans trois semaines. C'est trop long pour Arleen. Elle se demande : « Que dois-je faire maintenant ? »

, dans Archive

Chère équipe d'AuPairWorld,

Depuis fin juin, j'ai une fille au pair espagnole. Cependant, je ne suis absolument pas satisfaite de Mercedes car elle ne maîtrise guère l'anglais. Il nous est difficile de communiquer. Ainsi, je ne peux pas lui donner d'instructions. Mon fils n'a que sept mois. Je doute que Mercedes s'occupe suffisamment de lui. Quand je rentre à la maison et lui demande comment va mon fils, elle se contente de me regarder et ne parvient pas à me répondre. Elle me fait seulement des signes pour me communiquer à quelle heure il s'est endormi. Quand je rentre à la maison, Mercedes est souvent devant son ordinateur, sur le canapé. Elle ne m'aide pas dans les tâches ménagères parce que je ne peux pas lui expliquer ce qu'il y a à faire.

Malheureusement, Mercedes ne sait pas cuisiner non plus. Dans la nuit, elle parle sur Skype avec ses parents. Elle parle parfois si fort avec eux que mon fils se réveille. C'est un fiasco. Je suis vraiment désemparée. Mercedes rentre en Espagne le 26 août. Il serait pourtant préférable qu'elle rentre plus tôt. Que faire? Merci de bien vouloir me conseiller. J'ai besoin d'aide et j'attends votre réponse. Merci d'avance,

Arleen du Royaume-Uni

Réponse de l'équipe d'AuPairWorld

Chère Arleen,

À vrai dire, votre e-mail nous étonne car AuPairWorld offre aux familles d'accueil un grand choix d'au pairs qui correspondent à leurs critères de recherche. Cependant, et cela est un grand avantage, la décision finale vous appartient. Bien sûr, le jeune au pair décide aussi de son côté si votre famille est celle qui lui convient. Vous êtes indépendants dans votre recherche et vous assumez la responsabilité de ce choix mutuel. 

Pour y arriver, comme dans d'autres domaines de la vie, il est très important de communiquer ! Notre conseil est simple : licensiez votre au pair. N'attendez pas que son séjour touche à sa fin. Normalement, un préavis de deux semaines est applicable. Commencez votre nouvelle recherche d'un jeune au pair dès maintenant. Vous trouverez plus d'informations utiles sur nos nouvelles pages concernant les programmes au pair.

Pour éviter dès le début une telle situation avec votre nouvel au pair, il est indispensable que vous communiquiez au préalable. Cela vous permettra de définir clairement les attentes mutuelles ! Téléphonez à votre au pair ou, encore mieux, utilisez Skype afin de communiquer avec lui. Ainsi, vous pourrez vous faire une idée des connaissances linguistiques de votre futur au pair. Il est vraiment très important de vous mettre d'accord sur le déroulement du séjour, les exigences et les attentes mutuelles avant son arrivée. Vous pouvez lire quelles sont les questions les plus importantes à poser à votre au pair.

Au plus tôt vous aurez éclairci ces points, au mieux vous pourrez définir les tâches et les attentes mutuelles. Ceci est la garantie d'un séjour réussi et d'une expérience positive pour la famille d'accueil comme pour l'au pair.

L'équipe d'AuPairWorld