Séjour au pair en Finlande

INFORMATIONS GÉNÉRALES

Pour la Finlande nous avons obtenu des informations contradictoires. Les futures familles d'accueil peuvent se renseigner auprès des autorités compétentes locales. Les au pairs ont la possibilité de se renseigner auprès de l'ambassade Finlandaise.



Pays acceptés : La Finlande accepte des au pairs de tous les pays.

Âge : Un au pair peut avoir entre 17 et 30 ans.

Durée du séjour : 12 mois au maximum

But du séjour au pair : Des au pairs sont des jeunes gens qui viennent en Finlande pour apprendre la langue finnoise et pour découvrir la culture finnoise en vivant chez une famille d'accueil, en s'occupant  des enfants de la famille et en faisant des travaux domestiques faciles.

Numéro d'identité personnelle : Les au pairs qui restent en Finlande pour plus de six mois ont besoin d'un numéro d'identité personnelle finlandaise (henkilötunnus ou sosiaaliturvatunnus, personbeteckning, Personal Identity Number). On le demande auprès de Maistraatti ("bureau du registre local") Le numéro est requis p.ex. pour l'autorité compétente en matière des finances. Le numéro d'identité personnelle est aussi utilisé comme moyen d'identification si on va chez le médecin ou à la banque etc. Ce numéro se compose de la date de naissance et d'un code d'identité de quatre chiffres.

Conditions du contrat

Conditions préalables :
  • Au Pair :
    L'au pair et la famille d'accueil ne peuvent pas être parents entre eux.
    L'au pair n'a pas le droit d'amener ses éventuels enfants en Finlande.
    L'au pair n'a pas travaillé en tant qu'au pair, ni en Finlande ni dans un autre pays.
    L'au pair doit être très intéressée de la langue et culture finnoise ou suédoise.
    Connaissances de langues : La personne au pair doit justifier qu'elle a des connaissances de base de finois ou de suédois ou le candidat a déjà fait des études sur la culture finlandaise par exemple en histoire ou en sciences politiques et en fournir les attestations.
  •  
  • Famille d'accueil :
    L'au pair et la famille d'accueil ne peuvent pas être parents entre eux.
    Il n'y a pas de restrictions en ce qui concerne les enfants de la famille d'accueil ou la nationalité des membres de la famille.
    Des célibataires aussi peuvent employer une personne au pair.

Type de contrat : Il n'y a pas de contrat standardisé pour l'emploi d'un au pair. Mais il est recommandé d'établir un contrat par écrit. Pour les au pairs qui proviennent d'un pays non membre de l'UE, il est obligatoire d'établir un contrat par écrit, comme ce dernier est requis pour demander le permis de séjour.
Il n'y a pas de programmes comme demi-pair ou au pair plus en Finlande.

Heures de travail : 30 heures par semaine au maximum et 5 heures par jour au maximum. L'au pair vit chez la famille d'accueil et son statut est comparable à celui d'un membre de famille. Les heures de travail de l'au pair (c'est-à dire le temps que l'au pair passe avec la garde des enfants ou avec des tâches ménagères) ne peut pas dépasser le temps de travail des autres membres de la famille.

Domaine d'activité : L'au pair participe au travail ménager normal de la famille d'accueil. C'est souvent la garde des enfants et des tâches ménagères faciles. Le domaine d'activité doit être négocié entre famillie d'accueil et au pair.

Argent de poche : L'argent de poche de l'au pair doit au minimum s'élever à 252 € net par mois (11/2006). En outre la famille doit offrir à la personne au pair le vivre et le couvert. Le salaire brut doit être adapté de façon que l'au pair reçoive 252 € par mois après le prélèvement des impôts. Les familles d'accueil finlandaises devraient se renseigner auprès de l'autorité compétente en matière des finances VERO à combien le salaire brut doit s'élever pour que l'au pair obtient 252 € par mois.

Délai de préavis : Le délai de préavis doit être négocié entre au pair et famille d'accueil et est normalement de 2 semaines.

Temps libre : Un jour entier par semaine doit être un jour de repos. Une fois par mois ce jour devrait être un dimanche. Le baby-sitting du soir doit être négocié entre la famille et l'au pair.

Congés : D'après le code du travail finlandais, 2 jours de congés par mois sont habituels.

Logement : Les conditions de logement de l'au pair doivent ressembler à ceux des autres membres de la famille. L'au pair doit avoir sa propre chambre.

Logement et nourriture : La famille doit offrir à l'au pair le vivre et le couvert.

Cours de langue : Il est obligatoire de participer à un cours de finois ou de suédois pendant le séjour au pair. C'est une condition préalable pour pouvoir demander le permis de séjour. La famille doit offrir à l'au pair la possibilité de participer à un cours de langue. La famille n'est pas obligée de payer les frais du cours de langue.

Frais de voyage : C'est à la fille au pair de payer ses frais de voyage, mais quelques familles en  paient volontairement une partie pour la fille au pair. Il est aussi habituel de mettre à la disposition de l'au pair une carte mensuelle pour les moyens de transports publiques.

Permis de travail :

Un permis de travail (työntekijän oleskelulupa, permis de séjour pour employées) n'est requis ni pour les au pairs provenant d'un pays de l'UE ni pour les au pairs provenant d'un pays hors de l'UE au cas où l'au pair doit seulement effectuer les tâches d'un au pair.

Permis de séjour

Au pairs provenant d'un pays membre de l'UE ou de l'AELE

Pour les au pairs provenant d'un pays membre de l'UE et de l'AELE ni un visa ni un permis de séjour (oleskelulupa, permis de séjour simple) sont réquis. Si des ressortissants de l'UE ou de l'AELE restent en Finlande pour plus de 3 mois, ils doivent seulement faire enregistrer leur séjour auprès de la police locale. L'enregistrement coûte 40 €. Il faudrait y amener le contrat au pair.

Les citoyens du Danemark, de l'Islande et de Norvège et de la Suède se font enregistrer au Maistraatti (Magistraterna, bureau d'enregistrement local) sous le formulaire " Inter-Nordic Migration Form " au lieu de se faire enregistrer auprès de la police. Cela s'applique aussi aux citoyens d'autres pays qui ont leur domicile dans un des pays nordiques.

Au pairs provenant d'un pays hors de l'UE ou AELE

Les au pairs d'autres pays n'ont pas besoin d'un visa, mais ils ont besoin d'un permis de séjour. Lors de la demande du permis de séjour, l'au pair doit prouver qu'il ou elle possède assez de moyens financières pour pouvoir payer ses frais pendant le séjour. La demande pour le permis de séjour temporaire doit être faite avant l'entrée en Finlande auprès de l'ambassade ou auprès du consulat finlandais dans le pays d'origine de l'au pair, et ce permis est collé dans le passeport de l'au pair. La personne au pair doit prendre en charge les frais de demande. Ces frais ne peuvent pas être remboursés au candidat si le permis de séjour définitif n'est pas accordé. Ce dernier (si accordé) est accordé par l'autorité étrangère (Ulkomaalaisvirasto). Frais : 175 € Comme l'emploi en tant qu'au pair est considéré comme un échange culturel, il est important de ne décrire l'au pair comme bonne d'enfants uniquement lors de la demande du permis de séjour. Comme la famille doit offrir à l'au pair la possibilité d'apprendre la langue finnoise ou suédoise, il doit déjà être mentionné dans la demande du permis de séjour, à quel cours l'au pair va participer et quand ce cours aura lieu. Mais l'au pair doit déjà être intéressé expressément à Finlande et à la langue finnoise ou suédoise avant d'y devenir au pair, et si possible il devrait aussi avoir des connaissances préalables de la langue. Des passe-temps, études ou autres connaissances concernant la culture finnoise sont pris en compte en ce qui concerne la demande.

On a besoin des documents suivants pour demander le permis de séjour : un formulaire de demande ; le contrat au pair comprenant les indications portant sur les heures de travail, le temps libre, les tâches, l'argent de poche, les jours de congés et le logement ; une déclaration que la famille et l'au pair ne sont pas parents entre eux ; une explication pourquoi l'au pair voudrait apprendre la langue finnoise ou suédoise en Finlande ; un certificat d'inscription à un cours le finnois ou suédois indiquant l'objet du cours et indiquant aussi qui paie les frais de ce cours ; un certificat portant sur les moyens financières de l'au pair (p. ex. relevé de compte) ; une photo de passeport ; la carte d'identité ou  le passeport de l'au pair ; un certificat médical de l'au pair qui ne peut pas être plus vieu que 3 mois ; un certificat de bonne conduite  de l'au pair délivré par la police; un certificat confirmant que pendant le séjour au pair les enfants de la famille ont une place à l'école maternelle ; l'engagement de la famille de conclure une assurance maladie et une assurance accidents pour l'au pair.

ASSURANCES

Assurance maladie
  • Au pairs provenant des pays membre de l'UE et de l'AELE
    Les au pairs provenant des pays de l'UE ou de l'AELE devraient se renseigner dans leur pays d'origine pour combien de temps leur assurance maladie sera valide à l'étranger et le cas échéant ils devraient arranger une assurance maladie par une assurance au pair (cf dans ABC Au Pair - assurance maladie).
  • Au pairs provenant des pays non membre de l'UE ou de l'AELE
    Les au pairs qui ne proviennent pas d'un pays membre de l'UE ou de l'AELE ont besoin d'une assurance maladie personnelle. La famille doit veiller à ce que l'au pair ait une assurance maladie valide. La famille doit payer les frais pour l'assurance maladie.
Assurance responsabilité civile privée

L'assurance de responsabilité civile privée de la famille est aussi valable pour l'au pair si la personne peut être définie comme " personne qui habite chez la famille pour une longue durée". Normalement l'au pair habite chez la famille, ainsi cette condition devrait être remplie. En tout cas, la famille devrait s'en renseigner auprès de la société d'assurances pour en être sûre.

Assurance accidents, assurance-vie et assurance chômage

Il est obligatoire que l'au pair ait une assurance accidents (tapaturmavakuutus). Les frais pour cette assurance dépendent de la société d'assurances et s'élève à à peu près 60 € par an. En outre l'employeur doit conclure une assurance-vie (rhymähenkivakuutus) et une assurnce chômage (työttömyysvakuutus). Ces trois assurances forment un ensemble et l'employeur les souscrit comme un tout chez une société de son choix.

Cotisation patronale...

  • ...à l'assurance maladie
    La cotisation patronale à l'assurance maladie et à la sécurité sociale (sotu- ja sava-maksut) que l'employeur doit payer pour les employés normaux, ne doit pas être payée pour les au pairs. Les cotisations ne doivent pas être payées si l'au pair reçoit moins que 940 € par mois ou travaille moins de 18 heures par semaine.
  • ...à l'assurance-pension
    Les cotisations pour l'assurance-pension doivent être payées pour les au pairs ayant plus de 18 ans. La loi TaEL " Loi sur les pensions des artistes et d'autres catégories de travailleurs " est applicable pour les au pairs. Jusqu'à la fin de l'année 2006, il est seuelemt possible de faire le paiement à la société d'assurance-pension Etera (Mutual Pension).
    L'employeur paie les cotisations à Etera chaque mois.
    Dès 2007: Modifications des lois portant sur la pension - À compter de ce moment, il est aussi possible d'utiliser d'autres sociétés d'assurances pension qu'Etera.
    Des informations sur les assurances pour les étrangers en Finlande peuvent être obtenues auprès de la société d'assurances pension Etera ou auprès de l'institut central d'assurance pension Eläketurvakeskus (Pensionsskyddscentralen).
    Les familles d'accueil devraient toujours se faire conseiller personnellement.

IMPÔTS

Pour les au pairs : Le revenu d'un au pair est assujetti à l'impôt. La personne au pair a besoin d'une carte d'impôt et doit déposer une déclaration d'impôt. Il faut demander la carte d'impôt auprès de l'autorité compétente en matière des finances finlandaise VERO. Pour le faire, il faut aussi y présenter le contrat au pair. Veuillez vous renseigner auprès de l'autorité compétente en matière des finances VERO sur le taux de l'impôt sur l'argent de poche et sur dans quelle mesure le logement et la nourriture sont assujettis à l'impôt en tant que valeur de référence.
La famille déduit l'impôt du salaire de l'au pair et le verse à l'autorité compétente en matière des finances .
Il y a de différents types de carte d'impôt. Veuillez demander l'autorité locale compétente en matière des finances (verotoimisto) quel type de carte est le meilleur dans le cas individuel. Si on fait cela correctement déjà au début, on peut épargner de l'argent. Avant d'aller à l'autorité compétente en matière des finances, l'au pair devrait disposer d'un numéro d'identité personnel finlandais (henkilötunnus).

Veuillez aussi vous renseigner auprès de l'autorité locale compétente en matière des finances (verotoimisto) s'il y a des avantages fiscaux pour les au pairs ou d'allégement fiscal (kotitalousvähennys) ou de remboursements des dépenses (kotihoidontuki) pour les familles.

Le programme vacances-travail

La Finlande a un accord bilatéral sur le programme vacances-travail (työloma) avec les gouvernements de l'Australie et de la Nouvelle Zélande. Un visa vacances-travail (työlomalupa) est un permis de séjour permettant au titulaire de travailler en Finlande dans une certaine mesure.

Concernant les Working Holidaymaker d'Australie et de la Nouvelle Zélande

Âge : Les participants du programme doivent avoir entre 18 et 30 ans (au moment où on demande le visa).

Durée du séjour : La durée du séjour est de 12 mois au maximum. Le visa vacances-travail est seulement délivré une fois et ne peut pas être prolongé.

Participation : La participation au programme vacances-travail est possible une seule fois.

Conditions préalables : Le but principal du séjour vacances-travail sont les vacances.
Les participants doivent avoir un passeport ou une carte d'identité valide.

Conditions de travail : Les Working Holidaymaker peuvent travailler au maximum pour 9 mois pendant un séjour de 12 mois. Ils ne peuvent pas travailler plus de 3 mois pour le même employeur. Ils n'ont pas le droit de prendre un emploi permanent.

Documents : Pour demander le visa vacances-travail, il faut les documents suivants :

  • un passeport valide
  • 2 photos de passeport
  • un billet de vol de retour ou assez d'argent pour pouvoir acheter ce billet
  • un formulaire uvi 101 (demande de permis de résidence, oleskelulupahakemus) rempli et signé

Concernant les Working Holidaymaker d'Australie

Conditions préalables :

Les participants de ce programme doivent être des citoyens australiens.
Les participants doivent être en bonne santé et présenter un certificat de bonne conduite délivré par la police.
Les Working Holidaymakers n'ont pas le droit d'emmener leurs enfants ou l'époux/épouse qui dépendent d'eux.

Moyens financiers : Les candidats doivent disposer d'assez de ressources financiers pour pouvoir payer leurs frais quotidiens pendant leur séjour en Finlande. Ils doivent avoir 3000 AUD (à peu près 1500 €) au minimum.

Concernant les Working Holidaymaker de la Nouvelle Zélande

Conditions préalables : Les participants de ce programme doivent être des citoyens de la Nouvelle Zélande et doivent principalement vivre en Nouvelle Zélande quand ils présentent la demande.
Les Working Holidaymakers n'ont pas le droit d'emmener leurs enfants qui dépendent d'eux.

Moyens financiers : Les candidats doivent disposer d'assez de ressources financiers pour pouvoir payer leurs frais quotidiens pendant leur séjour en Finlande. Ils doivent avoir 3000 NZD  (à peu près 1500 €) au minimum.

Assurance maladie : Les Working Holidaymaker de la Nouvelle Zélande sont obligés de conclure une assurance maladie qui doit être valide pour toute la durée du séjour.

Formulaires

L'équipe d'AuPairWorld fait tout son possible pour mettre à votre disposition des informations actuelles sur les différents pays d'accueil. Nous ne pouvons néanmoins garantir que tous les contenus soient exhaustifs et corrects. Si vous deviez constater des lacunes ou des inexactitudes, nous serions heureux de recevoir vos commentaires.

Se connecter sur AuPairWorld

×

Question de sécurité

Si vous oubliez votre mot de passe, vous devrez répondre correctement à une question de sécurité avant de pouvoir choisir un nouveau mot de passe et d'avoir à nouveau accès à votre profil. Veuillez choisir une question dès maintenant et enregistrer votre réponse.