Devenir famille d'accueil en France
Séverine, mère d'accueil : « Il skiait le matin et s'occupait de notre fils l'après-midi. »

La famille de Séverine, mère d'accueil en France, habite sur un sommet des montagnes savoyardes, juste à côté d'une piste de ski. La famille de Séverine a eu de très bonnes expériences avec des garçons au pair de différents pays.



The family's au pair with their son.Notre première expérience date d'à peu près 7 ans pour mon fils ainé. Nous avons eu un Suédois avec qui nous sommes toujours en contact.

Notre premier au pair : un jeune homme suédois

On a eu l'idée de prendre un jeune au pair car nous vivons en Savoie et nous tenons un restaurant d'altitude. Il y a une crèche mais les enfants étaient souvent malades. Il est resté 4 mois. Pendant l'hiver, il skiait le matin et s'occupait de notre fils à partir de midi. Il lui a appris à marcher, ils ont bien rigolé et a pu souffler avec nous la première bougie de notre fils.

Le deuxième au pair avait déjà travaillé dans une crèche

Après, on a eu un Belge, encore un garçon. C'était peut être dû à notre lieu d'habitation qui est spécial (sur les pistes de ski). Alors là, c'était pour ma deuxième et comme elle est née en octobre, il fallait que je trouve quelqu'un car de toutes les manières, la garderie me la prenait pas avant 4 mois et elle n'avait que deux mois pour la saison. Il fallait que je trouve quelqu'un de confiance qui avait l'habitude des nourrissons. Et là, j'ai eu la chance de le trouver car il avait déjà travaillé dans une crèche...

Il m'aidait à passer l'aspirateur

Il la changeait, l'endormait, lui jouait de la guitare à la grande joie de mon fils aîné. Il me donnait aussi un coup d'aspirateur et nous aidait dans différentes tâches car il est vrai que ma fille était une grande dormeuse. En ce qui concerne les deux garçons au pair, ils sont revenus nous revoir plus tard. C'était une grande joie pour toute la famille.

La première fille au pair n'est pas venue

Pour mon troisième enfant, j'ai eu beaucoup plus de mal à trouver. J'avais trouvé une française qui m'avait fait croire jusqu'au dernier moment qu'elle venait. Je l'attends toujours. Je devais aller la chercher à Paris mais elle m'avait dit qu'elle craignait trop la voiture et préférait prendre le train. Elle m'a demandé où se trouvait la gare la plus proche, le jour, l'heure et finalement rien : plus de nouvelles malgré les nombreux coups de téléphone et SMS. Donc je me suis retrouvée dans la misère et j'ai mis mes deux filles à la garderie.

Nous avons accueilli un jeune homme du Brésil

Je cherchais quand même pour voir si je trouverais quelqu'un. J'ai enfin trouvé un Brésilien. Avec lui, ça se passait super bien, mais il a eu du mal avec le froid et surtout avec la distance qui le séparait de sa femme qui était fille au pair sur Paris. Donc il m'a prévenu qu'il cherchait une nouvelle famille plus près de sa femme et malheureusement pour moi, il a trouvé assez facilement. Donc il est resté un peu plus de 1 mois et demi et là, je me suis de nouveau retrouvée dans la misère...

Une fille au pair de l'Espagne

Malgré tout cela, j'ai de nouveau voulu refaire l'expérience cet été. J'ai trouvé pour une fois une fille qui venait de l'Espagne. Avec elle tout s'est super bien passé. Mes deux enfants aînés sont partis en vacances donc il restait plus que la plus jeune. J'ai même accepté d'accueillir une amie à ma fille au pair pendant que les enfants n'étaient pas là. Et quand son amie est partie, elle m'a demandé si elle pouvait rentrer pour une semaine vu que c'était calme et que j'avais que la petite.

Elle n'est pas revenue !

Et résultat : elle n'est pas revenue. Soit disant qu'un membre proche de sa famille avait un problème de santé. Elle m'a assuré qu'elle avait été bien accueillie et qu'elle allait me tenir au courant si elle pouvait revenir ou pas, mais vous comprendrez qu'avec tout ce qui m'est arrivé avec le précédent, j'ai eu un peu de mal à la croire. Je lui ai envoyé aujourd'hui un mail pour savoir si elle était intéressée pour revenir en hiver mais que j'allais de nouveau chercher une fille au pair sur AuPairWorld car je ne voulais pas me retrouver encore une fois dans la mouise...

Nous voulons renouveler l'expérience

Le Brésilien doit venir nous voir en septembre. Et je dois dire que malgré les déceptions que nous avons eues, nous allons renouveler l'expérience car nous avons aussi eu de bons souvenirs avec les autres jeunes au pair.

Log in to AuPairWorld

×

Security question

If you forget your password, you must answer a security question correctly. Only then will it be possible to reset your password and regain access to your profile. Please select a question now and enter an answer for it.

  Cancel