Becoming an au pair in Italy
Sara: « Travailler avec des enfants tout en étant en vacances, c'est plutôt génial non !? »

Sara nous raconte son séjour à la découverte de l'Italie, pays duquel elle est elle-même originaire du côté de son père. Elle s'est sentie tout de suite un membre à part entière de la famille d'accueil, a adoré les enfants, sauf, bien entendu, leurs caprices. Cette expérience lui a appris à se débrouiller toute seule et maintenant, elle peut être fière d'elle-même.



Je veux vous témoigner mon aventure de jeune fille au pair qui a eu lieu en 2012. Du 15 juillet au 15 août plus précisément. Oui, un mois seulement d'expérience enrichissante que je ne regrette pas d'avoir faite pour rien au monde.

La rencontre avec ses « host » en Toscane

Je suis donc partie un mois en Toscane, région que je ne connaissais pas, malgré que je sois d'origine italienne du côté de mon papa. Je suis allée dans la famille de Laura et Massimo, mes « host », comme on dit dans le langage d'au pair. Ils m'ont accueilli comme un membre entier de leur famille. Je me suis donc occupée de Gianluca, trois ans, et Niccolo, un an. La famille avait son appartement de vacances à Marina di Massa, à deux pas de la mer. Donc, tous les jours, j'allais à la plage !

L'esthéticienne, le shopping, la plage et les marchés : génial !

Je passais mon temps libre avec Laura, la maman, nous faisions du shopping, allions chez l'esthéticienne ensemble. Puis, elle m'a presenté Anita qui a un an de plus que moi, donc à l'epoque elle avait 19 ans. Avec elle, je visitais beaucoup. Nous sommes allées au marché de Forte dei Marmi, une journée à Pise, sans compter toutes les fois où nous sommes allées à la plage avec les enfants. C'était génial !

Le petit-déj, la sieste, les « pinoli » et les manèges

En ce qui concerne les petits, je les levais le matin à 9 heures, je donnais le biberon à Niccolo, je les habillais et jouais avec Gianluca, pendant que Niccolo refaisait une petite sieste d'une heure. Je faisais donc garder le bébé aux grands-parents lorsque je voulais emmener Gianluca au parc ramasser « i pinoli » (les pignons de pin) et voir les animaux dans ce parc. On y restait généralement deux bonnes heures, d'autant plus qu'il y avait des manèges, c'était cool pour le petit !

Les après-midi libres et la bouffe italienne

Les après-midi, j'avais temps libre car les enfants dormaient de 14 heures 30 à 17 heures quasiment tous les jours ! Du coup, je voyais ma copine Anita, j'allais à la plage, ou encore me balader. Nous allions beaucoup au restaurant. C'était trop cool, sauf pour les kilos en trop.

À la découverte de la Toscane : Empoli, Lucca, Florence

Puis, fin juillet, nous sommes partis deux semaines à une heure trente de la côte toscane. Nous sommes allés à côté d'Empoli : au secours, c'est la campagne ! Ma copine Anita n'avait pas le permis et il n'y avait pas de gare à côté de la maison. Par conséquent, j'étais seule. J'allais souvent balader Gianluca dans la forêt, on jouait aux guerriers là-bas, notamment avec Rebecca, la voisine. C'était drôle. Niccolo a fait ses premiers pas avec moi, j'étais fière. Pendant mes temps libres, je suis allée à Florence, au centre commercial d'Empoli et je suis allée à la rencontre d'une au pair américaine à Lucca, très jolie ville typique. Cette ville est entourée d'un mur historique. J'ai beaucoup aimé. J'y allais donc en train, je m'y suis parfaitement bien débrouillée puisque je suis à la base bilingue français-italien.

Une famille d'accueil super, que Sara va un jour retrouver en Guyane

Concernant les enfants, ils étaient cool, sauf quand Gianluca faisait des caprices, c'était insupportable. Je vous avoue que c'était un mois de vacances comparé à ce que j'imaginais vraiment. Je ne vous dis pas que dans toutes les familles c'est pareil, moi jai vraiment eu de la chance car je suis tombée dans une famille géniale qui m'a acceptée dès le début, même avant mon arrivée. En fait, pour mes 18 ans, j'avais eu droit à un cadeau d'anniversaire par la poste, c'était le premier mai. Aujourd'hui, la famille a déménagé en Guyane et m'invite là-bas. Quand j'aurai l'argent j'irai les retrouver quelques temps. Mais ils me manquent beaucoup.

Une expérience pour grandir et devenir autonome

N'hésitez plus à partir. Tentez l'experience, même un mois, c'est déjà beaucoup et très enrichissant. Grâce à cette expérience, je suis devenue autonome et plus adulte. Jamais j'aurais pensé un jour prendre un avion seule à 18 ans ou même le train seule à l'étranger. Je suis fière de l'avoir fait, j'ai profité à fond. Donc les filles, et les mecs s' il y en a, foncez sincèrement ! Ne regrettez pas de l'avoir fait et PRO-FI-TEZ !! D'autant plus que sur le CV c'est valorisant ! Travailler avec des enfants tout en étant en vacances, c'est plutôt génial non !?

Log in to AuPairWorld

×

Security question

If you forget your password, you must answer a security question correctly. Only then will it be possible to reset your password and regain access to your profile. Please select a question now and enter an answer for it.

  Cancel