Devenir fille au pair en Finlande
Clara : « J'ai trouvé une famille d'accueil anglophone en Finlande »

Clara, orginaire de la France, a été accueillie comme fille au pair dans une famille américaine à Espoo, en Finlande. Au-delà de l’aspect linguistique, l’expérience l’intéressait pour les rencontres et les découvertes.



Clara en FinlandeBonjour ! Voici mon expérience en tant que fille au pair dans une famille Américaine à Espoo, en Finlande, du 11 avril à fin juin 2012. Quelques mois avant mon expérience de fille au pair, j’avais déjà passé des vacances plus au Nord et le pays m’avait beaucoup plu ! Au-delà de l’intérêt linguistique, l’expérience m’intéressait pour les rencontres et les découvertes. 


J'ai rencontré sur AuPairWorld une maman américaine

Je ne cherchais pas particulièrement à partir dans une famille anglophone puisque les Finlandais parlent très bien anglais en général, même les personnes âgées. Mais le hasard a fait que… j’ai rencontré sur AuPairWorld une maman américaine de trois garçons. Nous nous sommes envoyés quelques mails pour nous présenter et parler de nos conditions puis nous nous sommes vus sur Skype tous ensemble. Je n’avais encore jamais gardé autant d’enfants en même temps, mais mes baby- sittings avaient été avec des enfants du même âge.

J'ai découvert l'école française

A mon arrivée, j’ai eu une semaine avant l’arrivée des enfants pour me familiariser avec l’environnement et avoir du temps pour découvrir Helsinki. Puis les enfants sont rentrés de vacances et ont repris l’école le lendemain. J’ai découvert l’école française dans laquelle ils étaient scolarisés. C'était un avantage pour les garçons que je sois francophone puisque nous pouvions discuter ensemble, faire facilement leurs devoirs et apprendre de nouveaux mots. D’un autre côté, le fait de les amener ou de les reprendre à l’école française me permettait de rencontrer des filles de mon âge qui y travaillaient. Mon but n’était pas de passer mon temps avec des français mais je dois avouer qu’il est un peu difficile de faire des rencontres en Finlande, surtout avec les jeunes –mais bien sûr, il y a d’heureuses exceptions. Je l’avais déjà constaté lors de mon premier séjour.

Mon temps libre: visiter Helsinki, faire une balade ou un peu de yoga  

Jouer avec des enfants...Généralement, je m’occupais peu des enfants le matin. Je pouvais choisir de partir avec eux à l’école et en profiter pour visiter Helsinki ensuite, ou bien rester à la maison pour faire une balade en forêt ou un peu de yoga par exemple. Les enfants sortaient de l’école vers 15h, je m’occupais d’eux à partir de ce moment. Parfois nous rentrions en voiture, parfois en bus ; auquel cas nous prenions un goûter en ville avec d’autres camarades de classe. Nous jouions un peu dehors si c’était possible (ils aiment le skate, le tennis, le vélo,..) et puis nous nous occupions des devoirs. Certains jours, nous faisions aussi les devoirs de piano ou de solfège.  

Ma famille était très active et ouverte d'esprit

Le week-end, nous pouvions aller visiter une galerie, un bateau, aller dans un parc de jeux, au restaurant, faire un pique-nique, recevoir des amis des enfants… J’ai eu la chance d’être dans une famille qui était très active et très ouverte d’esprit. Il arrivait souvent aussi que je garde les petits le vendredi ou le samedi soir. Le dimanche était libre pour moi mais je le passais généralement en famille quand même. Parfois le baby-sitting était mouvementé ! Trois garçons à la maison, ça peut être du sport parfois. Mais nous avons bien ri quand même. Les enfants étaient habitués à avoir des nounous et ça se passait donc bien.

J'ai participé à toutes les sorties scolaires

J’ai passé beaucoup de temps dans la ville d’Helsinki. J’aime marcher et c’était tout à fait possible de découvrir la ville ainsi, puisqu’elle n’est pas très grande. J’allais le matin au bord de la mer Baltique pour lire un livre ou boire un thé. C’était le printemps, le temps commençait à être doux, c’était donc très agréable. Il y avait parfois des concerts ou des représentations en ville. Je me suis aussi beaucoup investie dans la vie de l’école française. J’ai participé à toutes les sorties scolaires. Nous avons vu des spectacles de danse, visité un zoo, une île, etc… Par chance, comme c’était la fin de l’année scolaire, il y a eu beaucoup de sorties. C'était un vrai bonheur.

Finalement je parlais surtout anglais

Clara avec les enfants.Comme je le disais, nous parlions beaucoup français à la maison. Comme tous les membres de la famille le parlent, c’était plutôt facile. Finalement je parlais surtout anglais avec les quelques Finlandais rencontrés, ou des petits anglophones à l’école française. Le plus petit de notre famille, âgé de 3 ans, a beaucoup progressé pendant les quelques mois où j’étais à la maison. En effet, il entendait parler français beaucoup plus d’heures par jour. Les maîtresses s’en sont rendu compte très vite.

Je recois régulièrement des photos et des dessins des enfants

A la fin de mon séjour, nous avons passé une semaine à Paris tous ensemble. Puis, je suis rentrée dans ma famille en France. Aujourd’hui, je garde un très bon contact avec les enfants. Nous nous envoyons des lettres et des mails. Je reçois régulièrement des photos et des dessins d’eux. Et heureusement, car ils me manquent beaucoup. Cette expérience m’a tellement plu que je repars comme fille au pair en Italie demain (Oui, demain !). Je vais m’occuper d’un nouveau-né pendant 7 mois tout en suivant des études par correspondance. Je vous écrirai bientôt pour vous raconter cette deuxième expérience puisque j’ai à nouveau rencontré cette famille grâce à AuPairWorld !

×
Please select a language

Log in to AuPairWorld

×

Security question

If you forget your password, you must answer a security question correctly. Only then will it be possible to reset your password and regain access to your profile. Please select a question now and enter an answer for it.

  Cancel