Becoming an au pair in the United Kingdom (UK)
Au Pair Aurélie : « J'ai trouvé ma famille dans une semaine seulement »

Aurélie, originaire de la France, a toujours rêvé d'aller au Royaume-Uni comme au pair. Au début, elle ne maîtrisait pas l'anglais. Aujourd'hui, après deux stages, elle le parle couramment.



Aurélie bien arrivé en AngleterreJ'ai toujours rêvé d'aller en Angleterre. Mais la barrière de la langue m'a bloqué énormement. Et puis j'ai découvert qu'on pouvait etre fille au pair. Voilà quelque chose de très rassurant. On nous offre une famille qui nous apprends la langue, nous fait découvrir la culture et tout cela en échange d'un peu de temps et d'amour pour leur enfants.

Au début, je ne parlais pas un mot anglais

Sans hésiter une seconde, je me suis inscrite sur AuPairWorld. Une jeune fille m'avait conseillé ce site de part son expérience. Après quelques jours, je recevais beaucoup de réponses de familles intéressées. Je n'avais donc plus qu'a choisir. J'ai eu quelques entretiens téléphoniques en français, puisque je ne parlais pas un mot d'anglais, et j'ai trouvé ma famille. Il m'a fallu une semaine inscrite sur ce site pour trouver une destination, une famille qui m'attendait et une aventure a commencer.

Mon premier stage de sept mois en Angleterre

C'est le 4 novembre 2009 que je m'envole en direction de l'Angleterre, pour aller vivre à Wokingham. Une fois à l'aéroport, je suis récupérée par ma nouvelle maman, le lendemain je rencontrais les 3 enfants avec qui j'allais passer toute mon aventure. Je suis resté 7 mois avec eux, ma vie n'a été qu'amusement, sortie, decouverte ... À certains moments, j'étais presque gênée que l'on me donne de l'argent, j'avais l'impression d'être en vacances. Bien sûr, j'avais de nombreuses taches comme le ménage, aller chercher les enfants à l'école, faire les devoirs. J'avais 3 filles de 7, 11 et 13 ans, donc il se pouvait que l'ambiance soit électrique, mais je ne garde qu'un bon souvenir de cette famille. Une fois ma période d'au pair terminée, je suis retournée a ma vie normale en France.

De retour en France, l'ambiance anglaise me manquait

Aurélie en Grande BretagneAprès quelques semaines, l'envie était trop grande, l'ambiance anglaise me manquait, m'occuper d'enfants aussi. J'étais cette fois-ci à la recherche d'un enfant un peu plus jeune. Me revoilà donc inscrite sur Aupair world: départ pour Londres cette fois-ci le 13 aout 2010. Dans une famille avec un petit garçon de deux ans, et là, ce fut le coup de foudre! Je vivais dans une maison magnifique, au centre de Londres. J'avais des horaires de travail bien définis, ce qui m'a permis d'organiser des rencontres avec d'autres filles au pair, nous étions parfois une cinquantaine par rendez-vous. Cela m'a aussi permis de visiter énormément Londres, qui est une ville très riche en monuments et activités gratuites.

« Mon enfant » est devenu mon meilleur ami

À la maison, mes principales activités étaient les enfants et la cuisine, ou j'ai appris énormément (je sais désormais faire de vrais plats et vrais desserts). Je devais jouer avec le petit de deux ans, lui donner le bain, à manger et là, une vraie histoire d'amour a vu le jour. Il est devenu mon meilleur ami, nous preparions des gâteaux tous les deux, nous faisions de la pâte à modeler, je l'emmenais à ses activités gymnastique pour enfants, chant, salle de jeu), parfois nous allions faire les boutiques et nous nous arrêtions pour prendre un petit chocolat chaud. Et puis, il y a eu la naissance de son petit frère, et cette fois-ci , nous étions une équipe pour donner le bain à son frere, l'habiller, le surveiller.

J'étais traitée comme un membre de famille

Aurélie sur Trafalgar SquareJ'ai eu aussi l'occasion de voyager, grâce a ma seconde famille, en Italie, puis dans un chalet en face du Mont blanc à la frontière suisse, où encore en Floride. Bien sûr, tous les frais étaient payés et j'étais traitée comme un membre de la famille. J'ai, de plus, rencontré une nourrice professionnelle qui a pris le temps de m'expliquer comment m'occuper des nouveaux-nés. Je suis restée 10 mois avec eux et je parle désormais couramment anglais, malgré le fait que mes deux familles aient été françaises. Ces deux expériences restent, à ce jour, les meilleures de ma vie et je souhaite a tout le monde d'avoir le courage de se lancer à la découverte d'un pays en tant que fille / garçon au pair. Un grand merci à AuPairWorld qui m'a permis de réaliser cette aventure exceptionnelle et de rencontrer des personnes formidables.    

Log in to AuPairWorld

×

Security question

If you forget your password, you must answer a security question correctly. Only then will it be possible to reset your password and regain access to your profile. Please select a question now and enter an answer for it.

  Cancel